Nation
Présidentielles 2022
Après sa déculottée aux sénatoriales, Ségolène Royal dévoile ses “ambitions“ pour 2022 Abonnés

ARTICLE. Battue à plate couture aux élections sénatoriales, Ségolène Royal revient à la charge… en déclarant ne pas exclure de se lancer dans la course à la présidence de la République.

Après sa déculottée aux sénatoriales, Ségolène Royal dévoile ses “ambitions“ pour 2022


« Puisque le PS me rend ma liberté et que je considère qu’il faut représenter différemment les choses, pourquoi pas. Je n’exclus rien ! » Il y a comme un air de 2007 dans ce qu’a annoncé ce mardi Ségolène Royal au micro de France 2. Tragédie la première fois, farce pour la seconde : l’ex-ministre (et candidate infortunée) se lancerait-elle à nouveau dans l’arène des présidentielles ?

Il faut bien l’admettre : Ségolène Royal rentre d’une saison de chasse aux voix particulièrement infructueuse, et riche en déceptions. Dans sa tentative de se faire élire sénatrice des Français de l’étranger, celle qui briguait naguère l’Élysée a remporté 11 votes sur un total de 533. 2% des suffrages exprimés pour Ségolène Royal, Yan Chantrel remporte la mise. Sacrée gifle.

Ambition un jour, ambition toujours

La faute, à en croire l’intéressée, au PS et à sa « stratégie de la division » qui aurait poussé le parti à la rose à accorder l’investiture (et donc son soutien) à Yan Chantrel plutôt qu’à son ancien leader. « Une trahison très dure », commente l’ex-ambassadrice des pôles. « Ce n’est pas la première fois que l’appareil du PS se comporte comme ça. En 2006, c’était déjà le cas. Ma liberté les dérange. » Mais il en faut plus pour abattre Ségolène Royal ; la finaliste de 2007 remet le couvert, et annonce son intention de transformer son association, Désirs de France, en parti politique à même de porter sa candidature jusqu’à l’investiture suprême.

Alors qu’Anne Hidalgo, candidate du Parti socialiste, caracole à l’arrière-garde des sondages avec seulement 4% des intentions de vote pour les présidentielles (sondage Odoxa pour l’Obs, à date du 23 septembre), Ségolène Royal saura-t-elle trouver son créneau à gauche ? Après son fiasco aux sénatoriales, nous avons des raisons d’en...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 28 septembre 2021
commentaireCommenter