Nation
Immigration
Immigration : la France durcit le ton avec le Maghreb Abonnés

ARTICLE. Gabriel Attal a confirmé ce matin que la France allait réduire de 50% le nombre de visas octroyés aux ressortissants algériens et marocains, et de 33% ceux octroyés aux tunisiens. Une riposte au refus des pays du Maghreb de reprendre leurs ressortissants en situation irrégulière.

Immigration : la France durcit le ton avec le Maghreb


Ce que la France engage avec l’Algérie, le Maroc et la Tunisie a tout du bras de fer. En cause, le refus de ces trois pays de délivrer les laissez-passer nécessaires au retour de leurs nationaux résidant illégalement en France, mettant ainsi à mal la loi « Asile et immigration » de 2018, chère au gouvernement. L’objectif de « 100% des OQTF respectées (obligation de quitter le territoire français, ndlr) » était pourtant une promesse qu'Emmanuel Macron avait faite en 2019, à l'occasion d'un entretien donné au magazine Valeurs actuelles. Dans la pratique, le taux d’exécution des OQTF (tous pays confondus) était de seulement 20% en 2019, à en croire Libération… L’OQTF est prise par le préfet, notamment en cas de refus de délivrance de titre de séjour ou de séjour irrégulier en France, et “oblige“ à quitter la France par les propres moyens du concerné dans un délai de 30 jours, ou parfois sans délai.

Europe 1 avait obtenu ces informations, qui ont été confirmées par le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal, invité de Sonia Mabrouk ce mardi. Il a qualifié cette décision de « drastique, inédite mais nécessaire ». Et de déplorer que l’attitude de ces pays « freine l’efficacité des reconduites effectives » à la frontière une fois les OQTF délivrées. « Il y a eu un dialogue, et ensuite menace ; aujourd’hui, on met cette menace à exécution » car « à un moment quand les choses ne bougent pas, nous faisons appliquer les règles ». Il espère que cette mesure permettra de « pousser les pays concernés à changer de politique, accepter de délivrer ces laissez-passer consulaires » et que « leur réaction soit davantage de coopération avec la France ». Fermeté de façade ou réelle prise de conscience de la Macronie ?...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 28 septembre 2021
commentaireCommenter