Menu
Europe
Danemark
Au Danemark, cette gauche qui a su garder le sens du peuple Abonnés

ARTICLE. Le souverainisme, version danoise. Le Parti social-démocrate (SD) danois est sans doute le parti de gauche le plus viable dans une Europe en mal de social. Souvent considérée comme un véritable laboratoire politique, la gauche danoise aurait-elle trouvé les clés du succès ?

Au Danemark, cette gauche qui a su garder le sens du peuple


Une formule gagnante ? Pour protéger l’État providence et empêcher la droite radicale d’arriver au pouvoir, Copenhague répond par une politique d’intégration et des mesures migratoires restrictives. Le tout en donnant des gages sur le social et pour l’environnement… et les urnes semblent donner raison à cette stratégie. Et pour cause. D’après les sondages, en cas d’élections imminentes, le parti au pouvoir depuis deux ans, le Socialdemokratiet de la Première ministre Mette Frederiksen, l’emporterait largement avec 30% des suffrages – un record depuis 1998.

Il faut dire que les idées ne manquent pas. En matière d’immigration, Mette Frederiksen soulignait déjà en juin 2019 (date de son accession au pouvoir) qu’il était “possible de mener une...

commentaireCommenter

international

international
Arménie
A Marseille, Michel Onfray et Stéphane Simon s’engagent à nouveau pour l'Arménie Gratuit
La rédaction
A Marseille, Michel Onfray et Stéphane Simon s’engagent à nouveau pour l'Arménie

Michel Onfray et Stéphane Simon ont tenu à marquer à leur manière le triste anniversaire de la défaite des Arméniens de l’Artsakh (Haut-Karabakh). En répondant à l’invitation de SOS Chrétiens d’Orient, pour une table ronde consacrée au conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, ils ont pu converser avec Guy Teissier, député LR des Bouches du Rhône à l’origine de la reconnaissance du Haut-Karabakh par la France et François-Xavier Gicquel. L’occasion pour les fondateurs de Front Populaire de réitérer leur plein soutien à l’Arménie, engagée selon eux dans une « véritable guerre de civilisation ».