Nation
Débat
Faut-il passer à la « semaine de 32 heures » à l'école ? Abonnés

DÉBAT. Le secrétaire national du PCF et candidat à la présidentielle Fabien Roussel propose la « semaine de 32 heures » pour les élèves de primaires, dans sa tribune publiée le 28 septembre dans Le Monde. Augmenter le temps de travail scolaire des enfants peut-il améliorer l’apprentissage et permettre de réduire les inégalités à l’école ? Ou n’est-ce qu’une mesure improductive et d’importance secondaire ? C’est le débat de ce dimanche.

Faut-il passer à la « semaine de 32 heures » à l'école ?


« Il faut allonger à 32h le temps de présence des élèves à l’école » (hebdomadaire, en primaire et maternelle) a déclaré Fabien Roussel, candidat communiste à la présidentielle 2022, dans une tribune publiée par Le Monde mardi 28 septembre. Le secrétaire national du PCF propose de le faire grâce à « l’embauche et la formation de 90 000 professionnels de l’enseignement » pour ne pas augmenter leur temps de travail, ainsi que par l’augmentation du budget annuel de l’Éducation nationale. Celui-ci passerait de 76 milliards à plus de 100 milliards d’euros.

Comment aménager le temps de travail des enfants pour faire une école républicaine à la hauteur des attentes des Français ? Ce débat est omniprésent au sein de la gauche française depuis au moins 1882, en somme, depuis l’instauration par la loi Jules Ferry de l’école républicaine obligatoire. L’un des enjeux était alors de parvenir à concilier le temps scolaire avec la pratique religieuse et les travaux agricoles. Depuis, beaucoup de modifications du temps de travail scolaire ont eu lieu. Nous sommes passés de 30 heures hebdomadaires à 27 en 1969, en libérant le samedi après-midi. Le jour de repos du jeudi est remplacé par le mercredi en 1972, et à partir des années 1980, un regain d’intérêt pour la pédagogie sous l’influence de la gauche au pouvoir, et une conception différente de l’école apparaissent. La semaine passe à 26 heures en 1990, puis à 24 heures en 2008 (durée actuelle). Fabien Roussel fustige cette dernière réduction « menée par la droite ».

La fin des inégalités à l’école ?

En 2013 la question est remise sur la table. Le décret du ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon prévoit le « retour à la semaine de 4 jours et demi » afin d’étaler les enseignements fondamentaux sur 5...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 3 octobre 2021
commentaireCommenter