Nation
Macron
L’Europe au cœur du programme macronien pour 2022 ? Abonnés

ARTICLE. Alors que la France s’apprête à assurer la Présidence du Conseil de l’Union européenne du 1er janvier au 30 juin 2022, En Marche prépare les présidentielles 2022. Sans grande surprise, l’Europe devrait y tenir un rôle central. En témoigne la communication surréaliste de la Macronie…

L’Europe au cœur du programme macronien pour 2022 ?


NB : Les présidentielles approchent. Après cinq ans de macronisme, l'heure est venue de dresser le bilan. "Macron, droit d'inventaire", le nouvel hors-série de Front Populaire, disponible le 19 octobre en kiosque, librairie et en ligne. Commandez dès maintenant votre exemplaire pour le recevoir plus tôt.


Il est des symboles qui ne trompent pas. Au début du mois de septembre, les Français avaient découvert le tract de six pages intitulé « 5 ans de + » et distribué par la majorité présidentielle. Sur la couverture, Emmanuel Macron en contre-plongée sourire en coin. Sur le dos du document, un slogan. « Agir pour les Français est notre seule boussole : rejoignez-nous ». Détail d’importance : la photo d’illustration affiche en grand un drapeau… européen. Pas français.

Au fond, cette image reflète le contenu du tract. Dans une volonté de mettre en avant les mesures prises par la majorité présidentielle actuelle pendant son quinquennat, En Marche utilise treize fois le mot Europe et ses déclinations, pour seulement six fois concernant la France. Sur ce tract, imprimé à un million d’exemplaires, se dessine l’un des grands clivages qui devraient animer la campagne présidentielle de 2022 : souverainistes contre européistes.

« L’Europe seule peut assurer une souveraineté réelle »

« L’Europe seule peut assurer une souveraineté réelle, c’est-à-dire notre capacité à exister dans le monde actuel pour y défendre nos valeurs et nos intérêts » expliquait Emmanuel Macron en septembre 2017. Pour le président, alors fraîchement élu, il y avait « une souveraineté européenne à construire » et une « nécessité de la construire ». Pour Macron, l’Europe a toujours été un sujet de préoccupation majeure.

La France s’apprête à assurer la présidence du Conseil de l’Union européenne du 1er janvier au 30 juin 2022. C’est à ce titre qu’Emmanuel...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 9 octobre 2021
commentaireCommenter