Nation
GPA
Christophe Beaugrand, promoteur (sans contradicteur) de la GPA Abonnés

ARTICLE. Dans le cadre de la campagne de promotion de son ouvrage Fils à papa(s), l’animateur Christophe Beaugrand vante et vend son expérience de la GPA. La plupart du temps, devant un public conquis et sans contradicteur. Pourtant, la GPA n’est pas sans poser un certain nombre de questions éthiques, juridiques et financières…

Christophe Beaugrand, promoteur (sans contradicteur) de la GPA


« C’est aussi une belle histoire d’amour », explique Christophe Beaugrand dans son ouvrage Fils à papa(s), paru le 7 octobre. Il est question de la naissance de son fils, et du recours à la GPA (gestation pour autrui) du couple qu’il forme avec son mari (également journaliste) Ghislain Gerin. Depuis deux semaines, le présentateur de LCI enchaîne les entretiens avec la presse écrite (Têtu, Femme actuelle, Elle…) radiophonique (Europe 1, Sud Radio…) ou audiovisuelle (C à dire, Konbini, Quotidien, La Maison des maternelles, On est en direct…). Il y raconte son expérience, se livrant de fait à une campagne de promotion de cette pratique encore contestée… avec très peu d’opposition. Fils à papa(s), le récit de la banalisation d’un acte peu commun et illégal en France.

Les deux journalistes ont décidé d’effectuer une « GPA éthique » aux États-Unis, pour une somme oscillant entre 100 et 150 000 euros. Dans son ouvrage, Christophe Beaugrand a tenu à démystifier la procédure : « On a entendu tellement de choses caricaturales sur la GPA. Ce que nous avons vécu, et que beaucoup de gens de mon entourage ont vécu, est très éloigné des clichés véhiculés », expliquait-il ainsi à Femme actuelle. À la question de l’exploitation des femmes, il précise dans son livre : « La donneuse nous choisit, la mère porteuse nous choisit ».

Des offres “VIP” “Premium” ou “Deluxe”

« Au final la mère porteuse touche de l’argent, mais une somme très faible par rapport à la somme totale dont il est question », explique-t-il à Konbini. C’est bien là le nerf de la guerre, ce qui fait de la GPA une pratique aussi controversée. En 2012, Pierre Bergé, l’influent homme d’affaires et militant de la cause LGBT, déclarait au Figaro : « Je...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 21 octobre 2021
commentaireCommenter