Nation
Gilets jaunes
Retour des Gilets jaunes partout en France Abonnés

ARTICLE. L’augmentation du coût de la vie, principalement du prix de l’essence, a poussé de nombreux Gilets jaunes à réinvestir les ronds-points partout en France, samedi 16 octobre. Au lieu de baisser les taxes, le gouvernement proposera des « chèques énergie » …

Retour des Gilets jaunes partout en France


« Tout augmente sauf nos salaires », déclarait une Gilet jaune, interviewée samedi 16 octobre par RT France, alors que le mouvement avait réinvesti des ronds-points et certaines grandes villes, partout en France, pour dénoncer le coût de la vie en général. « On voit que tout augmente : gaz, carburant, électricité… Je pense que c’est là qu’il faut descendre », disait-elle encore. En cause donc, la hausse des prix du carburant, en particulier du gazole qui a battu son record de 2018, mais aussi et surtout la stagnation des salaires, sans oublier la dénonciation des violences policières survenues au cours des manifestations ces dernières années. « J’ai envie de vivre, pas de survire, et tout augmente » disait l’un d’entre eux au micro de BFM TV. « J’attends qu’on aille vers plus de respect des gens », répondait une autre au même micro.

Des groupes allant d’une dizaine à un peu moins d’une centaine de Gilets jaunes ont fait leur retour à Montpellier, Boulogne (Nord), Grenoble, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Clermont, Nantes, Limoges, Caen, Bourges, Pau, Brest, Blois, Calais, Nîmes, Bayeux, Étampes, Fontainebleau, Royan, Valence, Villeurbanne, Givors, mais aussi sur la Côte d’Azur, en Mayenne, dans les Côtes-d’Armor, en Vendée… mais aussi dans d’autres villes et régions partout en France. Des Gilets jaunes ont bloqué la Route nationale 12 à Saint-Brieuc, et un cortège venu manifester à Paris s’est mêlé avec les opposants au Pass sanitaire. À notre connaissance, il n’y a eu aucun blessé.

Des deux côtés du spectre politique, le mouvement suscite toujours l’attention. Le candidat communiste pour l’Élysée Fabien Roussel (PCF) a appelé à des mobilisations devant les préfectures et à un rassemblement national le 21 novembre à Paris pour obtenir « tout de suite » du gouvernement des mesures pour « retrouver du pouvoir d'achat...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 22 octobre 2021
commentaireCommenter