International
Arménie
A Marseille, Michel Onfray et Stéphane Simon s’engagent à nouveau pour l'Arménie Abonnés

Michel Onfray et Stéphane Simon ont tenu à marquer à leur manière le triste anniversaire de la défaite des Arméniens de l’Artsakh (Haut-Karabakh). En répondant à l’invitation de SOS Chrétiens d’Orient, pour une table ronde consacrée au conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, ils ont pu converser avec Guy Teissier, député LR des Bouches du Rhône à l’origine de la reconnaissance du Haut-Karabakh par la France et François-Xavier Gicquel. L’occasion pour les fondateurs de Front Populaire de réitérer leur plein soutien à l’Arménie, engagée selon eux dans une « véritable guerre de civilisation ».

A Marseille, Michel Onfray et Stéphane Simon s’engagent à nouveau pour l'Arménie




Il y a un an, le philosophe Michel Onfray, accompagné de Stéphane Simon et du réalisateur Alexandre Jonette, avait pris la décision de partir témoigner du « génocide à bas bruit » qui se déroulait dans l’indifférence de la communauté internationale. A l’issue d’un voyage au Haut-Karabakh, ils étaient revenus avec un documentaire coup de poing « Arménie, un choc des civilisations ». Un documentaire poignant où l’équipe avait rencontré de nombreux soldats et habitants dévastés par une guerre totalement déséquilibrée. D’un côté, une armée de fortune faite de villageois, de paysans et de soldats chrétiens peu équipés. De l’autre, une coalition turco-azérie renforcée par une débauche de drônes israéliens, d’armes de haute technologie mais aussi d’armes interdites par la convention de Genève.

Dans ce documentaire, on découvrait et pouvait déplorer l’utilisation de bombes au phosphore et de bombes à fragmentation par les troupes azerbaïdjanaises. Au delà de la débâcle arménienne (5 000 morts, 11 000 blessés), ce qu’expliquait ce documentaire, c’est aussi le choc de civilisations qui se joue là-bas et qui pourrait préfigurer un choc sur le sol européen.



Mercredi soir, à Marseille, le philosophe a poursuivi et réitéré son analyse sur l’idée d’un « choc des civilisations » en Arménie où civilisations judéo-chrétienne et islamique s’affrontent en arrière-plan et pointé les silences incompréhensibles du pape François. En question, les financements reçus par le Vatican de la part de l’Azerbaïdjan. De son côté, Stéphane Simon a mis en cause le silence des média mainstream qui détournent le regard de cette partie du Caucase.

En présence du député Guy Teissier, les fondateurs de Front Populaire ont également fait plusieurs annonces importantes pour encourager le réveil de la diaspora arménienne. Michel Onfray et Stéphane Simon ont ainsi annoncé une suite très importante à leur documentaire. L’ensemble de cette conférence-débat sera diffusée et...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 22 octobre 2021
commentaireCommenter