Région
Macron
"Merci Macron" : les nouvelles affiches "territorialisées" des Jeunes avec Macron Abonnés

ARTICLE. L’organisation de jeunesse de la majorité présidentielle compte distribuer 15.000 nouvelles affiches, dont au moins une différente par région, à compter du 5 novembre. Les affiches en question vantent le bilan économique d’Emmanuel Macron en vue de sa réélection, bien qu’il ne soit pas encore officiellement candidat.

"Merci Macron" : les nouvelles affiches "territorialisées" des Jeunes avec Macron


Après avoir réclamé « cinq saisons de plus » en septembre dernier, les « Jeunes avec Macron » (JAM) reviennent à la charge avec quinze mille nouvelles affiches validées par les instances de LREM. Elles seront distribuées durant le mois de novembre à partir du vendredi 5 et il y en aura au moins une par région. Les JAM continuent de surfer sur les codes couleurs et typographiques empruntés – de leur propre aveu – à la plateforme américaine de streaming Netflix, avec des écritures rouges ou blanches sur un fond sombre et l'utilisation du vocabulaire lié aux séries (« pour cinq saisons de plus »). Mais cette fois-ci, une nouvelle stratégie a été tentée : la territorialisation des affiches, c’est-à-dire que chaque région aura le droit à une mesure différente mise en avant sur l’affiche. Du pseudo-girondinisme de la dernière heure, venu d'un parti n'ayant jamais réussi à s'extraire de la matrice jacobine qui l'a vu naître.

La première des deux affiches ayant été dévoilées concerne la Touraine : « 30% des salariés protégés en Touraine grâce au chômage partiel ». Comprenez : « remerciez-nous, on aurait bien pu les laisser sans rien » ! La seconde, destinée à la région Nord, porte quant à elle sur les économies réalisées par les ménages avec la suppression de la taxe d’habitation, une des promesses principales de Macron en 2017 : « 1549€ économisés dans le Nord avec la suppression de la taxe d’habitation ». Le tout surplombant le slogan « Merci Macron ». Les chiffres utilisés proviennent d’éléments mis à disposition par Bercy ou encore du site internet impots.gouv, et le coût de ces affiches sera intégré aux dépenses de campagne.

Le président des JAM Ambroise Méjean s'est naturellement fait l'avocat de cette campagne territorialisée, expliquant que « les...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter