Nation
Gaullisme
Laurent Herblay commente « le bal tragique des imposteurs du gaullisme » Abonnés

ENTRETIEN. Nous avons commémoré hier le 51ème anniversaire de la mort du général de Gaulle. De nombreuses personnalités politiques ont tenu à marquer leur filiation avec le fondateur de la Cinquième république. Une récupération qui ne trompe pas Laurent Herblay, qui tient le blog gaulliste libre depuis 2007 et auteur de l’essai « Le néolibéralisme est un oligarchisme ».

Laurent Herblay commente « le bal tragique des imposteurs du gaullisme »


Front Populaire : De nombreuses personnalités politiques se sont rendues à Colombey cette année. Quelle place accorder à ce genre de procession en année électorale, entre hommage réel, folklore, théâtre et récupération ?

Laurent Herblay : Cette année marque probablement le summum des tentatives de récupération les plus grossières et extravagantes. Nous avons assisté aujourd’hui à un bal tragique des imposteurs du gaullisme, qui a rassemblé la fine fleur de l’anti-gaullisme : extrême-droite, socialisme et centrisme. Entendre Marine Le Pen à Bayeux sous-entendre que son mouvement est le plus proche des idées du Général de Gaulle est extravagant. Sans s’arrêter uniquement au fait qu’en 1965, le candidat de son père (Tixier-Vignancour) avait appelé à voter Mitterrand (contre de Gaulle) au second tour, en dehors de ces dates anniversaires, le RN verse encore dans l’antigaullisme primaire. On peut rappeler ici le passif de Louis Alliot, qui a publié sur son site un hommage à celui qui avait tenté d’assassiner le Général. Et il y a encore quelques années, Marine Le Pen avait carrément pris la plume pour rassurer certains de ses soutiens, émus de la présence de Florian Philippot à Colombey, sur le fait que le FN n’était pas gaulliste. Et si Anne Hidalgo honore sa mémoire comme maire de Paris, exploiter nationalement cette date est ridicule de la part de celle qui porte les couleurs du parti de François Mitterrand. Enfin, même s’il est chef du gouvernement, Jean Castex aurait pu se faire plus discret alors qu’il gouverne au nom d’un centre qui a le plus souvent combattu le Général sous la Cinquième République.

FP : Parmi les personnalités politiques sur place, il y avait tout le bataillon LR (Barnier, Bertrand, Ciotti, Juvin, Pécresse). Ce parti est-il encore, comme il le prétend, le dépositaire de l’héritage gaullien ?

LH :...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 10 novembre 2021
commentaireCommenter