Nation
Racisme
« Vous êtes blanc quoi ! » : le wokisme ordinaire sur le service public Abonnés

ARTICLE. Un débat lunaire a opposé Laure Adler et Franz-Olivier Giesbert ce mardi 9 novembre dans l’émission C ce soir. "FOG" s’est vu catalogué sur la base de sa couleur de peau. Son tort ? Déplorer de ne pas entendre parler français sur la Canebière à Marseille. Pour ses interlocuteurs « antiracistes », l’amour de la langue française serait donc une forme de racisme.

« Vous êtes blanc quoi ! » : le wokisme ordinaire sur le service public


C’est un bien étrange échange qui a opposé ce mardi 9 novembre Franz-Olivier Giesbert et Laure Adler sur C ce soir. Invité dans le cadre d’une émission consacrée au général de Gaulle, l’ancien éditorialiste du Point a été amené à évoquer son ouvrage Histoire intime de la Ve République avec Laure Adler, journaliste à France Inter. L’échange a été lunaire. Lunaire d’une part parce que la femme de gauche a commencé à évoquer ce livre qu’elle a avoué de ne pas avoir lu, tout en le qualifiant deux secondes plus tard, de « passionnant », se lisant« comme un bon verre de vin ». Lunaire d’autre part, car Laure Adler s’est ensuite livrée à une critique hallucinante.

« J’habite Marseille, capitale française du cosmopolitisme, ville monde où je me sens chez moi. Mais souvent quand je me rends à pied à la gare Saint-Charles en passant par la Canebière, j’ai le cœur serré parce que je n’ai entendu presque personne parler français. Que va-t-il arriver à notre langue ? ». Ce court extrait a provoqué l’indignation de Laure Adler qui a remarqué perfidement, devant un Franz-Olivier Giesbert interloqué : « C’est bizarre de dire ça (…) Pourquoi vous écrivez ça ? »

« J’aimerais qu’ils parlent un peu plus français et ce n’est pas plus grave que ça », a répondu placidement le journaliste, avant de continuer, « je vis à Marseille, je suis heureux à Marseille ». Sentant bien vers quel terrain glissant souhaitait l’emmener ce sous-entendu pervers, il s’est ensuite insurgé « mais enfin il faut arrêter ! J’ai le droit de l’écrire, j’ai le droit de poser des questions ! (…) monsieur Zemmour, quand on est dans des débats, à chaque fois il me dit que je suis cosmopolite…».

« Vous êtes blanc quoi...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 10 novembre 2021
commentaireCommenter