Nation
Sociologie
L’effet Bourdieu Abonnés

CRITIQUE. Le 23 janvier 2022 marquera les 20 ans de la mort du sociologue Pierre Bourdieu. Dans leur ouvrage L’effet Bourdieu (éd Connaissances et Savoirs), Raphaël Desanti et Henri de Monvallier décryptent les apports majeurs du sociologue et reviennent sur leur rapport personnel de lecteurs. Un dialogue entre honnêtes hommes qu’on aimerait lire – et voir – plus souvent.

L’effet Bourdieu


Pourquoi Michel Onfray a-t-il, sa vie durant, travaillé à l’élaboration et à la transmission d’une « contre-histoire » de la philosophie qui l’a poussé à réhabiliter une tradition contre une autre ? Pourquoi les sophistes contre Platon, les matérialistes contre les idéalistes, les hédonistes et les sensualistes contre l’épopée des grands acharnés du Concept ? Pourquoi Nietzsche, ce penseur de la vérité du corps ?

« Fils d’un ouvrier agricole et d’une mère femme de ménage comme il le rappelle souvent lui-même, son origine sociale qui le situait du côté des dominés a joué un rôle clé dans son rapport à l’histoire de la philosophie », répond Henri de Monvallier, mettant en avant une analyse fondamentale de Pierre Bourdieu : nos goûts philosophiques procèdent de dispositions socialement héritées.

Pour nous raconter la pensée de Pierre Bourdieu, son contexte de développement, Henri de Monvallier et Raphaël Desanti ont choisi le dialogue écrit. Une façon entraînante et pédagogique de découvrir l’univers de Bourdieu, mais aussi l’influence qu’il a eue sur leur façon d’appréhender le monde, eux qui ont subi avec émerveillement : « l’effet Bourdieu ».

« Je pense pouvoir dire encore aujourd’hui que Bourdieu est le seul auteur, tout genre confondu (philosophie, littérature, sciences humaines, etc.) à avoir exercé sur moi une fascination de cette intensité : j’ai l’impression que c’est sans doute lui qui m’a le plus appris, qui m’a rendu le plus lucide sur le monde social et sur l’homme en général », raconte Henri de Monvallier.

Bourdieu pose en effet trois questions fondamentales que les philosophes ne posent généralement pas : pourquoi les gens sont-ils ce qu’ils sont (et pas autre chose) ? Pourquoi font-ils ce qu’ils font et pensent-ils ce qu’ils pensent (et pas autre chose) ? Pourquoi sont-ils où ils sont et pas ailleurs...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 21 novembre 2021
commentaireCommenter