International
politique étrangère
L’Égypte détourne une aide militaire française sous le nez du Quai d’Orsay Abonnés

ARTICLE. Disclose révélait le 21 novembre que la mission de renseignement française « Sirli », commencée en 2016 et associant la France à l’Égypte au nom de la lutte antiterroriste, aurait été détournée par l’État égyptien, pour cibler à la place des contrebandiers civils. Emmanuel Macron et François Hollande en auraient été alertés à plusieurs reprises… sans pour autant réagir.

L’Égypte détourne une aide militaire française sous le nez du Quai d’Orsay


L’Égypte a-t-elle détourné une aide militaire française, au vu et au su de Paris et des responsables politiques français, qui auraient choisi de laisser faire ? C’est ce qu’avance le média en ligne d’investigation Disclose, qui accuse l’État français d’être « impliqué dans la mort de centaines de civils » en Égypte, dans sa dernière enquête en cinq parties intitulée « Les mémos de la terreur » (ou « Egypt papers »). Cette enquête, réalisée en partenariat avec Arte, Télérama et Complément d’enquête (France 2), prétend révéler « les dérives d’une opération militaire secrète de la France » ainsi que « la responsabilité de l’État (français) dans des bombardements contre des civils ». Les deux premières parties de l’enquête ont été mises en ligne...

Publié le 23 novembre 2021
commentaireCommenter

Nation

Europe