International
capitalisme
Crise économique, Pandora papers, enrichissement des milliardaires… quelle limite à l’indécence ? Abonnés

OPINION. Malgré les scandales d’évasion fiscale et une crise économico-sanitaire sans précédent, le patrimoine global des 500 premières fortunes de France a bondi de 30% en 1 an. L’inégale répartition des richesses a-t-elle franchi le cap de l’indécence ? Assurément, selon notre lecteur.

Crise économique, Pandora papers, enrichissement des milliardaires… quelle limite à l’indécence ?


« Les gens s’imaginent souvent mal combien de fois 1 milliard est plus grand que 1 million. 1 million de secondes c’est environ 11 jours. 1 milliard de secondes, c’est environ 31,5 ans. » Paul Franz

La fraude aux allocations chômage en France est estimée à 58 millions d’euros. En gardant l’échelle des secondes : 1 an et demi. La fraude fiscale, quant à elle, aurait passé la barre des 100 milliards d’euros : 3150 ans ! Il est légitime et nécessaire de lutter contre les fraudes sociales. Mais la même détermination doit être exigée pour les fraudes fiscales ! Nous sommes très loin du compte !

Les « Pandora papers »auraient dû être un scandale planétaire et sont pourtant passés totalement inaperçus : 11 300 milliards de fraude fiscale à travers le monde (355 950 ans). Des centaines de contribuables français, dont certains, des plus en vue, seraient impliqués ! En avons-nous suffisamment entendu parler dans les médias ? Le ruissellement vers le haut n’a jamais été aussi criant que depuis ces 2 dernières années. Le dernier classement annuel de la revue Challenge est à couper le souffle : les 500 premières fortunes de France ont vu leur patrimoine global augmenter de 300 milliards d’euros… en 1 an. Plus de 30 % d’augmentation de moyenne… en seulement un an ! Et tout cela, pendant la « crise sanitaire » ! Une question devrait être dans tous les esprits : quel intérêt auraient donc tous ces gens-là à voir cette crise s’arrêter ? Ne sommes-nous pas arrivés au summum de l’indécence ? Cette information a bien évidemment, elle aussi, très peu été relayée dans les médias. Des médias, s’il y avait besoin de le rappeler, détenus en grande majorité par une dizaine de ces 500 plus grandes fortunes de France.

Pendant ce temps, nous continuons de porter un masque et sommes sommés d’être terrorisés par une cinquième vague alors que nous sommes majoritairement vaccinés… Tous les jours, ou presque, une agression à l’arme blanche, une attaque contre les forces de l’ordre… Depuis des semaines, le feuilleton Zemmour… Tout est entrepris pour nous occuper l’esprit à toute autre chose. Quand est-ce que l’opinion publique française va enfin daigner faire le tout petit effort d’oser ouvrir les yeux ?!

Avez-vous une idée de tout ce qu’il serait possible d’accomplir en France dans l’intérêt du plus grand nombre avec 300 milliards d’euros ? Avant cette crise, ce cumul de patrimoine était déjà colossal. Une éventuelle contribution significative ne devrait donc pas trop altérer leur niveau de vie ! Le financement des retraites serait en déficit prévisionnel de 15 à 20 milliards par an. Avec ces 300 milliards, pas besoin de réforme : on peut financer les retraites de tous pendant 20 ans ! 10 milliards injectés dans l’hôpital ces dernières années auraient suffi pour avoir suffisamment de lits de réanimation pour affronter la crise. Donc pas besoin de confinement ni de « quoi qu’il en coûte » !

250 milliards de dettes supplémentaires pour l’ensemble de la population d’un côté, et 300 milliards d’augmentation de l’autre pour seulement 500 individus ; cela ne choque toujours personne ? Il y a un peu plus d’un an, je proposais dans Front Populaire une méthode pour augmenter les salaires significativement. Budget de l’opération : 650 milliards sur un quinquennat ! Si la deuxième année de crise est aussi fructueuse pour les 500 plus riches d’entre nous… nous savons d’ores et déjà ou trouver le financement ! Le principe « égalitaire » communiste est une aberration : le même revenu pour tous n’a pas de sens. Pour la simple raison que le principe même de la nature n’a rien d’égalitaire. Mais ériger comme principe de vie la compétition à outrance est une véritable catastrophe ! Certes, les animaux et végétaux se battent pour survivre… mais seul l’homme amasse démesurément beaucoup plus que ce qu’il peut lui-même consommer. Si un singe amassait plus de bananes qu’il ne pouvait en manger, alors que la plupart des autres singes mouraient de faim, les scientifiques étudieraient ce singe pour comprendre cet étrange comportement. Quand les humains font la même chose, nous les mettons sur la couverture de Forbes !

Henry Ford affirmait que le seuil à ne pas franchir pour le salaire d’un patron était 40 fois celui de son ouvrier. JP Morgan estimait pour sa part que 20 fois suffisaient. Ils avaient mille fois raison ! Quand vous possédez des milliards, que vous pouvez vous offrir ce que vous voulez et qui vous voulez, à quoi peut-il bien servir de posséder encore plus ? Que se passe-t-il dans la tête de ces milliardaires quand ils se rasent tous les matins ? Comment peuvent-ils continuer de s’admirer dans un miroir en sachant qu’ils possèdent entre les mains les moyens d’améliorer la vie de milliards de personnes, de sauver la vie de millions d’autres… et de finalement choisir d’aller faire le touriste dans l’espace ? Que peut-il bien se passer dans leurs petites têtes si brillantes ?

Non, Monsieur Macron, si notre jeunesse rêve d’être milliardaire, ce n’est pas une bonne chose ! Une réflexion digne d’un enfant de 12 ans qui s’extasie devant les salaires de footballeurs ! Nous avons tous été éduqués comme cela : peut-être pas pour devenir milliardaire, mais nous avons tous appris à bien travailler à l’école, pour obtenir de bons gros diplômes, nous assurant un bon revenu et pouvoir ainsi s’acheter plein d’objets à rendre vert de jalousie nos voisins et amis et tellement fier nos parents… montrer à tous que l’on a « bien réussi ». Non, Monsieur Séguéla, nous n’avons pas raté notre vie quant à 50 ans, nous n’avons pas une Rolex au poignet ! Ces gens se prennent pour des dieux et se sentent obligés de donner des leçons à chaque plateau TV, ils n’ont en fait rien compris ! Notre problème à tous : ils sont aux commandes.

Sujet de rédaction : « - Que voulez-vous faire plus tard quand vous serez grand ? - Être heureux ! »Aurait répondu le petit John Lennon. « J’ai bien peur que tu n’aies pas bien compris l’intitulé du sujet, mon petit », lui répond son professeur. « Je crois que c’est vous, monsieur, qui n’avez rien compris au sens de la vie ! » Et si le sens de la vie était effectivement d’être heureux, de prendre soin de soi et de ses proches, d’aimer et d’être aimé ? Après quoi tous ces milliardaires, hommes et femmes de pouvoir, peuvent-ils bien courir ? On ne peut pas littéralement vivre « d’amour et d’eau fraiche ». Mais toute personne qui a réellement connu l’amour réciproque sait que cette maxime a du sens !

Au risque d’enfoncer des portes ouvertes et de passer pour un bisounours : l’amour n’a rien à voir avec le fait de posséder. Comme il est bon d’aimer et d’être aimé ! Cela rend meilleur à coup sûr ! Et c’est certainement la plus grande carence de notre époque. « L’amour est utilisé pour nous vendre n’importe quoi, mais tout est fait dans notre société pour détruire cet amour. » (Frédéric Beigbeder lors d’un interview à propos de son film L’amour dure 3 ans) L’amour réel et sincère est bien la seule chose que tous ces puissants ne peuvent pas s’acheter — d’après Laurent Alexandre, le combat pour la prolongation de la vie est sur le point d’être gagné. Ne serait-ce pas finalement la raison qui viendrait tout expliquer : trop riche, trop puissant pour être sincèrement aimé pour soi… et visiblement si difficile de faire marche arrière ?

Les 5 paliers de la pyramide de Maslow comblés, quoi demander de plus à la vie ? À trop courir après la reconnaissance et l’accomplissement personnel, on y perd l’affection des autres. Et si un sixième palier consistait plutôt à (s’)investir dans des démarches altruistes ? Même dans une démarche égoïste, quoi de plus réjouissant quand on est soi-même comblé de savoir ses proches ou mêmes collègues et voisins également épanouis ? Le bonheur ne vaut-il pas vraiment que s’il est partagé ?

L’argent et le pouvoir pervertissent au plus haut point. Pas besoin de connaître des milliardaires pour le comprendre : la présidence d’une petite association de dizaines de membres peut également faire ressortir les comportements les plus vils. Toutes ces valeurs universelles d’amour, de respect de soi et des autres existent partout dans le monde. Sans ce conditionnement généralisé de masse, nous aspirons pratiquement tous à la même chose (voir à ce sujet le documentaire Womand’Anastasia Mikova et Yann Arthus Bertrand).

Le troisième millénaire sera spirituel ou ne sera pas ! Sans remettre pour autant notre destinée à une quelconque divinité ; notre avenir à tous dépend effectivement d’une gigantesque prise de conscience collective sur le sens de la vie. Et ce n’est pas gagné ! Parmi les nombreux candidats à la présidentielle 2022, en trouverons-nous seulement un qui osera porter ces sujets fondamentaux si essentiels ? L’argent magique existe bien ! Il suffit juste de le récupérer dans les poches de ceux qui se font des milliards de dollars sur le dos de milliards de personnes. L’amour, le respect, le sens de la vie ne devrait-il pas faire partie des débats et des programmes scolaires ? Au lieu d’autres délires sur le genre ou l’écriture inclusive… Tout cela est-il utopique ? impossible ? Psychologie de comptoir ? L’argent serait trop roi, les puissants trop puissants ! Une femme ou un homme seul n’y pourra rien ?

Il faut peut-être dans ce cas mettre à disposition des outils pour permettre aux peuples de venir exiger le changement de paradigme nécessaire à notre avenir (le RIC plein et entier porté par Clara Egger pourrait être une solution). Notre identité occidentale est certes menacée, mais nos civilisations toutes entières sont en train de s’autodétruire… nos jours sont comptés à cause d’une minorité de personnes qui jouent les marionnettistes et apprentis sorciers (les plus riches sont aussi les plus pollueurs) ! La course au progrès n’excuse pas tout ! Nous ne devons plus accepter cette fatalité ! Les préoccupations principales des Français sont d’abord le pouvoir d’achat puis ensuite l’insécurité et l’immigration… Si nous prenions tous conscience que ces 3 craintes pourraient être résolues par deux principes élémentaires : la répartition des richesses et la reconquête de valeurs fondamentales humanistes. Aucun doute ! La planète a suffisamment de ressources pour que chaque être humain vive du fruit de son travail. Avec une population mondiale épanouie, sécurisée et confiante en son avenir qui consomme uniquement ce dont elle a besoin : aucun problème de surpopulation !

En fait, il faut tout changer ! C’est David contre des milliers de Goliaths ! À un détail près : nous avons un potentiel de milliards de David ! Quand allons-nous en prendre véritablement conscience ? Réveillez-vous, indignez-vous, refusez ce modèle qui nous est imposé !

Publié le 25 novembre 2021
commentaireCommenter

Nation

Europe