International
capitalisme
Crise économique, Pandora papers, enrichissement des milliardaires… quelle limite à l’indécence ? Abonnés

OPINION. Malgré les scandales d’évasion fiscale et une crise économico-sanitaire sans précédent, le patrimoine global des 500 premières fortunes de France a bondi de 30% en 1 an. L’inégale répartition des richesses a-t-elle franchi le cap de l’indécence ? Assurément, selon notre lecteur.

Crise économique, Pandora papers, enrichissement des milliardaires… quelle limite à l’indécence ?


« Les gens s’imaginent souvent mal combien de fois 1 milliard est plus grand que 1 million. 1 million de secondes c’est environ 11 jours. 1 milliard de secondes, c’est environ 31,5 ans. » Paul Franz

La fraude aux allocations chômage en France est estimée à 58 millions d’euros. En gardant l’échelle des secondes : 1 an et demi. La fraude fiscale, quant à elle, aurait passé la barre des 100 milliards d’euros : 3150 ans ! Il est légitime et nécessaire de lutter contre les fraudes sociales. Mais la même détermination doit être exigée pour les fraudes fiscales ! Nous sommes très loin du compte !

Les « Pandora papers »auraient dû être un scandale planétaire et sont pourtant passés totalement inaperçus : 11 300 milliards de fraude fiscale à travers le monde (355 950 ans). Des centaines de contribuables français, dont certains, des plus en vue, seraient impliqués ! En avons-nous suffisamment entendu parler dans les médias ? Le ruissellement vers le haut n’a jamais été aussi criant que depuis ces 2 dernières années. Le dernier classement annuel de la revue Challenge est à couper le souffle : les 500 premières fortunes de France ont vu leur patrimoine global augmenter de 300 milliards d’euros… en 1 an. Plus de 30 % d’augmentation de moyenne… en seulement un an ! Et tout cela, pendant la « crise sanitaire » ! Une question devrait être dans tous les esprits : quel intérêt auraient donc tous ces gens-là à voir cette crise s’arrêter ? Ne sommes-nous pas arrivés au summum de l’indécence ? Cette information a bien évidemment, elle aussi, très peu été relayée dans les médias. Des médias, s’il y avait besoin de le rappeler, détenus en grande majorité par une dizaine de ces 500 plus grandes fortunes de...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter