Nation
Ecologie
Réparer l’eau Abonnés

CRITIQUE. Olivier Rey, qui a contribué à notre numéro consacré à l’écologie, publie son dernier ouvrage : Réparer l’eau (éd. Stock). Une méditation érudite sur notre rapport moderne au monde.

Réparer l’eau


« Le parti pris des choses consiste, précisément, à oublier tout ce qui a pu être dit à leur sujet – tout ce qui, à force de vouloir les cerner, a fini par les recouvrir, les masquer, les dérober. » Olivier Rey

Mathématicien et philosophe, Olivier Rey est précieux. Excellent connaisseur à la fois de l’histoire de la philosophie et de celle des sciences, il continue à creuser son sillon livresque dans le labyrinthe sinueux de la modernité.

Ce nouveau livre au titre énigmatique est une nouvelle mise en garde qui rejoint sur le fond le propos de son premier livre Itinéraire de l’égarement, sous-titré : Du rôle de la science dans l’absurdité contemporaine. Il y était déjà question des effets nihilistes de la révolution scientifique à partir de laquelle plus rien n’est donné, mais tout est construit.

C’était déjà le constat du philosophe allemand Husserl dans les années 1930. L’Europe calcule désormais beaucoup plus qu’elle ne pense et semble avoir perdu la signification du dépôt spirituel hérité de l’Antiquité grecque : les questions qui l’intéressent commencent toutes par « comment », et non plus par « pourquoi ».

La science moderne est mathématique, fondée sur des axiomes strictement déduits de la logique. Elle est donc, par essence, contraire au sens commun et aux sensations immédiates. Or la science est devenue la religion de la modernité, détentrice de la vérité objectivable et objectivée. Coupée de l’expérience quotidienne, elle a aboli tous les horizons de sens. À ce titre, Galilée n’a pas tant découvert le monde qu’il ne l’a recouvert d’un froid jeu d’équations.

Pour mettre en lumière les effets délétères de cet « objectivisme », Olivier Rey choisit un nouvel angle d’analyse. Non plus l’histoire générale du triomphe de la science (comme dans Itinéraire de l’égarement), mais...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 28 novembre 2021
commentaireCommenter