Europe
Commission européenne
« Citoyen », « Noël »… des mots à bannir pour la Commission européenne Abonnés

ARTICLE. Dans son guide de la Commission européenne pour une communication inclusive, la commissaire à l’égalité Helena Dalli fait un ensemble de préconisations ubuesques. Les mots « Noël », « colonisation » et plus étonnant, « citoyens » sont à éviter dans les outils de communication de l’UE.

« Citoyen », « Noël »… des mots à bannir pour la Commission européenne


25 000 €. C’est environ le salaire d’un commissaire européen. Démagogie ou légitime demande de comptes ? Si la question existe désormais depuis des décennies, elle se pose avec une acuité nouvelle à la lumière de ce qu’il faut prendre le risque de qualifier de nouveau « délire ». En témoigne un guide mis en avant sur Twitter le 26 octobre 2021 par la commissaire européenne Helena Dalli, mais passé inaperçu jusqu’à ce que le journal italien Il Giornale ne le mette en avant ce dimanche.

L’Union européenne souhaite manifestement s’enfoncer un peu plus dans la lignée du progressisme anglo-saxon en matière de lutte contre les discriminations. Pour ce faire, le commissaire européen à l’égalité, Helena Dalli, a publié un guide intitulé Guidelines for Inclusive Communication (recommandations pour une communication inclusive. Dans ce document de 18 pages nous sont délivrées de nombreuses recommandations, parfois étranges, comme celle d’éviter l’utilisation du mot « citoyens » dans les divers supports de communications.

Plus précisément, il nous est fortement recommandé de ne pas utiliser « le mot citoyen pour désigner les gens en général ». Un peu plus loin un exemple nous est donné : « Chaque citoyen qui travaille doit connaître ses droits » doit désormais se dire « tous les travailleurs doivent connaître leurs droits ». Le but de l’opération est défini plus tard : « Attention aux apatrides et aux immigrés : tout le monde dans l’UE n’est pas un “citoyen” ».

Dans l’Europe de demain — pardon, nous aurions dû écrire « l’UE », car le guide nous précise bien qu’il ne faut pas stigmatiser les européens « ukrainiens, bosniens et albanais » non membres de l’UE » — il faudra bien veiller à inclure tout le monde et ne vexer absolument personne. « Les gens sont des êtres...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 30 novembre 2021
commentaireCommenter