Région
Patrimoine
La France brade un « joyau » architectural de Versailles pour renflouer les caisses Abonnés

ARTICLE. Pour renflouer ses caisses, l’État français cherche à se séparer de la caserne des Récollets, un joyau architectural situé à moins de cent mètres du Château de Versailles et classé monument historique, au profit d’investisseurs étrangers et notamment émiratis. La grande braderie continue.

La France brade un « joyau » architectural de Versailles pour renflouer les caisses


« Une opportunité d’investissement remarquable » : c’est en ces termes que Marie-Cécile Tardieu, DG de Business Invest France, décrivait le 7 décembre la caserne des Récollets, mise en vente il y a deux semaines pour renflouer les caisses de l’État. Business France Invest, une entreprise chargée de trouver de potentiels repreneurs pour certains biens publics « exceptionnels », faisait donc la présentation de ce projet de vente devant un parterre de représentants émiratis, réunis au cœur du « Pavillon France » durant l’Exposition Universelle 2020, qui se tient en ce moment à Dubaï. L’idée ? En faire un hôtel…

« On cherche des investisseurs pour développer un projet hôtelier et touristique : le Golfe est le lieu pour trouver des investisseurs dans l’hôtellerie », argumentait Marie-Cécile Tardieu au sujet de cette prospection à Dubaï. « L'idée n'est pas forcément de vendre ce bien à des étrangers, mais c'est d'ouvrir le champ des possibles » pour trouver un repreneur à ce bien exceptionnel que l'État veut céder, avait-elle ajouté.

Un « joyau » bradé

« La surface des parties historiques est actuellement de 4771 m2, auxquels il faut ajouter le potentiel constructible important sur l’emplacement de l’ancienne chapelle dans la cour basse et en sous-sol. Acquérir ce joyau, c’est entrer dans l’Histoire de France », a expliqué François de Mazières, le maire (DVD) de Versailles, quant à la plaquette de promotion.

Détenu jusqu’alors par le ministère des Armées, la caserne des Récollets est un véritable bijou architectural puisqu’il s’agit d’un ancien couvent royal, construit par Jules Hardouin-Mansart, le premier architecte de Louis XIV et bâtisseur du Château. Utilisé ensuite comme caserne dès le XIXème siècle, l’édifice est toujours entretenu et abrite actuellement le Service technique des bâtiments, un bureau d’études spécialisé dans les travaux d’infrastructures (ainsi que dans les...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 11 décembre 2021
commentaireCommenter