International
Wokisme
J. K. Rowling sur le bûcher de l’inquisition « woke » Abonnés

ARTICLE. Cette affaire en dit long sur l’état du « wokisme » outre-Manche et dans le monde anglo-saxon en général : la britannique J. K. Rowling, la plus riche et célèbre romancière au monde depuis qu’elle a écrit la saga Harry Potter (1997-2007), est aujourd’hui condamnée socialement et « blacklistée » par toute la bien-pensance et les médias britanniques, pour des tweets jugés – à tort – « transphobes ». Un signe de ce qui nous attend en France ?

J. K. Rowling sur le bûcher de l’inquisition « woke »


Après un nouveau tweet de J. K. Rowling ayant déplu à la communauté « trans » le 12 décembre, les ligues américaines de « Quidditch » (sport d’équipe inventé dans Harry Potter qui se joue sur des balais volants et que les fans ont adapté pour être joué dans le monde réel) ont annoncé via un communiqué leur décision de changer le nom du sport. Leur intention est de dissocier leur image de celle de l’auteur, accusé de « transphobie », en prenant leurs distances avec l’univers d’Harry Potter (dont le Quidditch est pourtant issu à 100%). Pourquoi ? On reproche à J. K . Rowling d’avoir relayé sur Twitter un article du Times questionnant le fait qu’il soit possible d’échapper à une accusation de viol en déclarant « se sentir femme » à la police…...

commentaireCommenter