Analyses
Emmanuel Macron
Jupiter n’arrive pas à la cheville du général Galliéni Abonnés

OPINION. Face aux Allemands, le général Galliéni réquisitionnait les taxis parisiens pour aller au front. Contre le covid, Emmanuel Macron préfère les restrictions de libertés et les mesurettes au lieu de sauver l’hôpital public.

Jupiter n’arrive pas à la cheville du général Galliéni


La victoire de la Marne en 1914 par les troupes franco-anglaises fut décisive, car sans cette victoire, les Allemands pouvaient potentiellement atteindre Paris. La reprise en main des troupes par le maréchal Joffre permit ce succès. Plus symboliquement, le général Galliéni permit d’acheminer vers le front un renfort de troupe en réquisitionnant les taxis parisiens pour suppléer le manque de transports. Par cette prise d’initiatives, par sa capacité d’adaptation, Galliéni déclencha en France un sursaut psychologique et cette opération devint symbole de force nationale.

Esprit de la Marne où es-tu ?

Aujourd’hui, nous cherchons désespérément le nouveau Joffre et le nouveau Galliéni lors de cette crise sanitaire pour intervenir sur le front de l’hôpital et de la médecine. Combativité, inventivité, adaptabilité, anticipation sont des qualités complètement absentes chez nos dirigeants. Ainsi depuis bientôt deux ans, notre pays se trouve à la merci d’un nombre de lits d’hôpital et le président de la République est devenu un simple gestionnaire de plan de charge ! Tétanisés par les contraintes normatives, par les conséquences juridiques de leurs actes, mais surtout par leurs potentielles non-réélections, nos dirigeants ne sont pas au niveau.

À aucun moment, on n’a impulsé vers la médecine une réorganisation totale pour faire face à cette crise. Pourtant, avec un minimum de culture historique, on pouvait se douter que cette crise du covid allait durer. La pandémie de la grippe espagnole a duré 3 ans et il y a 100 ans les échanges mondiaux étaient minimes comparés à aujourd’hui. Alors, combien de temps va durer cette crise du covid en pleine mondialisation des échanges ? Nul ne le sait, mais on ne peut pas continuer de diriger tout un pays en fonction d’un plan de charge de lits d’hôpital !

Confort intellectuel

Que les politiques et les autorités de santé sortent...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 29 décembre 2021
commentaireCommenter

Europe