Europe
République Tchèque
Bons baisers de Tchéquie Abonnés

TEMOIGNAGE. La crise de civilisation, ce « déclin » qui hante les conversations en France, n’est pas partout à l’œuvre en Europe. En faisant le choix d’une société cohérente faite de fiertés nationales, de traditions judéo-chrétiennes, d’une immigration raisonnée, force est de constater que la Tchéquie n’est pas traversée des mêmes spasmes que la société française. Des leçons sont à retenir de cet exemple. Stéphane Simon nous livre quelques impressions de voyage à Prague.

Bons baisers de Tchéquie


L’adage est connu et paradoxal, c’est en prenant du recul que l’on voit plus clair. De passage quelques jours en Tchéquie, à Prague, j’ai été frappé des différences de situation entre nos pays, pourtant tous deux membres de l’Union européenne, mais différemment. Les situations des pays européens ne se valent pas. Le déclin culturel, l’abandon du modèle civilisationnel, la crise économique doublée des coups de boutoir des communautarismes, ce sentiment de « désintégration » à l’œuvre dans la société française sont des maux hexagonaux et pas « généralisables » à tous les pays de l’Union européenne.

Il faut évidemment se méfier des premières impressions, celles du voyageur, dont le regard s’attarde sur les beautés qu’il découvre. Les gens sé...

commentaireCommenter