Europe
Drapeau européen
Charles-Henri Gallois : « L’Europe supranationale est un concept ringard, inefficace et dépassé » Abonnés

ENTRETIEN. La France – et, à travers elle, Emmanuel Macron – a pris la présidence du Conseil de l’UE depuis le 1er janvier. Alors que le drapeau européen vient d’être retiré de l’Arc de Triomphe, nous sommes revenus avec Charles-Henri Gallois, président de Génération Frexit, sur le sondage récent (25 décembre) du JDD qui confirme l’attachement des Français à l’Europe des nations.

Charles-Henri Gallois : « L’Europe supranationale est un concept ringard, inefficace et dépassé »


Front populaire : Ce sondage est-il encourageant pour les souverainistes et leurs idées ?

Charles-Henri Gallois : Il est très encourageant. Si l’on exclut les indécis, cela veut dire que 58 % des Français sont favorables à une Europe des nations. Il convient maintenant de définir ce concept et quels sont les moyens d’y parvenir et c’est là que cela devient d’autant plus intéressant. Une Europe des nations est l’antithèse de l’UE. Qu’est-ce que l’Europe des nations ? Il s’agit uniquement de coopération internationale. Concrètement, vous mettez des moyens en commun sur tel ou tel projet et avec tel ou tel pays uniquement lorsque vous avez des intérêts convergents. C’est le cas avec Airbus ou Ariane. C’est l’inverse de l’UE supranationale, concept ringard, inefficace et dépassé au XXIe siècle : sur tous les sujets, à 27 pays, vous devez adopter la même ligne malgré des intérêts divergents. Cela ne marche pas et c’est totalement stupide. L’UE supranationale n’est imitée nulle part ailleurs dans le monde. Drôle de modèle auquel on s’accroche ! Si l’on va plus loin, ce qui a fait la richesse de l’Europe, c’est l’inverse du modèle de l’UE. C’est sa diversité ! La diversité des moyens de développement a fait sa richesse. Appliquer un même modèle à 27 pays est aussi aberrant que d’investir dans un seul et unique actif. Ce qui fait la solidité d’un portefeuille, c’est qu’il est diversifié et si une valeur baisse, une autre prend le relais.

Ce sondage montre en tout cas que les Français sont lucides et veulent récupérer la souveraineté au niveau national. Concernant les moyens de le faire, l’UE étant irréformable avec les traités qui se modifient à l’unanimité, le seul moyen cohérent pour avoir une Europe des nations est de se débarrasser de cette UE. C’est donc le...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter