Nation
France
Qu’est-ce qu’être français ? Abonnés

DÉBAT. A l'heure où l'Académie française sort de son silence pour contester la création d'une carte d'identité française bilingue, l'être-au-monde français semble de plus en plus chancelant. Être Français n’est-il qu’un statut administratif, un passeport, ou est-ce plus que cela ? Qu’est-ce qui fait que quelqu’un est Français et que quelqu’un d’autre ne l’est pas ? C’est le débat de ce dimanche.

Qu’est-ce qu’être français ?


Être Français se réduit-il à la possession d’un passeport français ? Administrativement, on devient Français par le droit du sol, le droit du sang ou par la naturalisation. Mais tous ces éléments représentent plutôt la notion de citoyenneté que celle d’identité. Les politiques réduisent souvent « être Français » à une adhésion aux valeurs « Liberté, Égalité, Fraternité », mais cette définition exclut de la nation tout l’avant-1789… Nicolas Sarkozy avait remis en avant le terme d’identité nationale durant la campagne de 2007, mais le réduisait lui-aussi à la « citoyenneté républicaine », excluant ainsi Louis XIV ou Jeanne d’Arc de cette notion…

Qu’est-ce que la France d’abord ? « La fusion des races a commencé dès les âges préhistoriques. Le peuple français est un composé. C’est mieux qu’une race. C’est une nation » disait Jacques Bainville (Histoire de France, 1924), confirmant la vision développée par Ernest Renan dans sa conférence « Qu’est-ce qu’une nation ? » de 1882. Ce dernier y expliquait que la France était de fait une nation (par l’Histoire), mais que les éléments communément perçus comme indispensables à son existence (Géographie, langue, religion, communauté des intérêts ou généalogies et races) ne sont pas suffisants pour faire nation, bien qu’ils puissent favoriser l’homogénéité d’une population et enrichir l’identité nationale.

Qu’est-ce qu’une nation ?

La nation, concept spirituel (idée) sans réalité matérielle directe, existe surtout par le résultat des circonstances de l’Histoire (elle ne se constate qu’à postériori et ne peut se décréter qu’avec violence) et nécessite, pour se maintenir dans l’avenir, une volonté partagée de continuer à vivre ensemble dans l’avenir et une capacité à se sacrifier pour elle en temps de crise. La nation française c’est donc tout ce qui a rassemblé les Français par le passé, qui les rassemble aujourd’hui et les...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 9 janvier 2022
commentaireCommenter