Nation
École
"Stop au mépris" : mobilisation massive des enseignants Abonnés

REPORTAGE. Jeudi 13 janvier, plus d'un professeur sur deux était en grève pour réclamer plus de moyens matériels, financiers et humains à l'école, à l’appel des syndicats d’enseignants, de personnels éducatifs et d’étudiants, ainsi que des partis politiques de gauche. Front Populaire s’est rendu sur place.

"Stop au mépris" : mobilisation massive des enseignants


Si samedi était la journée des anti-passe vaccinal, jeudi était celle des enseignants. Étudiants, parents d'élèves, personnels éducatifs, syndicats et partis politiques, mais surtout les professeurs, étaient donc dans la rue jeudi 13 janvier pour réclamer plus de moyens à l’école, dont plus de la moitié des classes sont fermées pour des motifs de cas contacts. Le message, adressé au ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer, était simple : « stop au mépris ! » et « arrêtez d’emmerder les profs ».

En sortant de la station « Luxembourg » (RER), complètement saturée durant plusieurs minutes, on entend parler partout autour de nous de Blanquer, ou encore du président Macron et de la grève. Tous ces gens sont des enseignants ou des...

commentaireCommenter