Nation
Présidentielle 2022
Pourquoi Emmanuel Macron fuit-il les débats du premier tour ? Abonnés

ARTICLE. Emmanuel Macron boycottera-t-il les débats du premier tour de la présidentielle 2022 ? C’est ce que semble indiquer son entourage, cité par France Info. Une position aussi inédite qu’injustifiée ?

Pourquoi Emmanuel Macron fuit-il les débats du premier tour ?


Le président de la République absent des débats du premier tour de la présidentielle ? C’est ce que fait savoir France Info le 22 janvier. L’entourage du probable candidat à sa réélection a fait savoir « aux responsables de chaînes, aux journalistes, qu’à ce stade il ne souhaitait pas participer aux débats du 1er tour ». D’après l’ancien chargé de la communication de la présidence de la République sous François Hollande, Gaspard Gantzer, le président aurait tout intérêt à justifier son refus par la crise du Covid-19 ou par la présidence française de l’Union européenne.

Dans les faits, rien n’oblige le président sortant à accepter un débat lors de cette échéance électorale. En avril 2002, le président sortant Jacques Chirac (droite) avait refusé de débattre avec son opposant du second tour, Jean-Marie Le Pen (FN). La symbolique était forte, car bien qu’absent de la constitution, le principe du débat du second tour faisait usage pour les candidats en exercices depuis la confrontation qui avait opposé François Mitterrand à Valéry Giscard d’Estaing en 1974.

L’histoire du débat du premier tour est bien plus récente. Elle n’a débuté qu’en 2017, dans une configuration qui n’était pas celle qui devrait se présenter en 2022. François Hollande, président sortant avait annoncé ne pas se représenter le 1er décembre 2016. L’échec de Nicolas Sarkozy à la primaire des Républicains le 20 novembre avait alors privé les débats de toute présence présidentielle et d’un adversaire commun. Même si les déboires judiciaires du moment de François Fillon avaient pu permettre une convergence des attaques.

Emmanuel Macron joue l’esquive

Emmanuel Macron vise le second tour. 60 % des Français interrogés dans un sondage Ifop-JDD publié le 23 janvier se disent mécontents d’Emmanuel Macron et de son bilan à la présidence de la République. Malgré tout, il demeure,...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter