Nation
EHPAD
Xavier Bertrand, impliqué dans un conflit d’intérêts avec le groupe d’Ehpad Orpea ? Abonnés

ARTICLE. D’après le livre enquête Les Fossoyeurs (éd. Fayard) du journaliste indépendant Victor Castanet, Xavier Bertrand aurait noué des relations privilégiées avec les dirigeants du groupe de maison de retraite Orpea. Le président des Hauts-de-France aurait été sollicité à plusieurs reprises pour débloquer des situations et obtenir des autorisations d’ouverture d’établissement.

Xavier Bertrand, impliqué dans un conflit d’intérêts avec le groupe d’Ehpad Orpea ?


Orpea est dans la tourmente depuis que Le Monde a dévoilé ce mardi les bonnes feuilles du livre-enquête Les Fossoyeurs que publie le journaliste indépendant Victor Castanet. Le principal sujet de ce livre-choc ? Les mauvais traitements répétés que subissent les résidents des établissements du groupe de maisons de retraite Orpea. Au-delà du volet Ehpad, il est également question des liens qui auraient uni l’entreprise… et Xavier Bertrand, alors ministre de la Santé et des Solidarités sous Jacques Chirac entre 2005 et 2007.

Victor Castanet a recueilli le témoignage de Patrick Métais, ex-directeur médical de Clinéa, de la branche « cliniques » du groupe. Pour obtenir le précieux sésame de l’agrément des conseils départementaux et des Agences régionales de santé (ARS) pour ouvrir de nouveaux établissements, Orpea aurait noué des liens privilégiés avec des personnalités politiques. À plusieurs reprises, les membres du comité de direction auraient fait appel à celui qu’ils surnommaient “l’assureur”. En l’occurrence, Xavier Bertrand.  « Vous comprenez maintenant, Victor, pourquoi on se sentait tout-puissant, chez Orpéa ? » explique le cadre.

« Le ministre avait clairement le pouvoir de débloquer des crédits ou d’accélérer des financements », explique Patrick Métais, pour qui Jean-Claude Marian, l’un des anciens dirigeants du groupe, « avait un accès direct au ministre. Il avait son “06” et déjeunait régulièrement avec lui ». Roselyne Bachelot, son successeur au ministère de la Santé, rappelle également dans le livre que l’actuel président des Hauts-de-France a tenu à conserver, en dépit du bon sens, le médico-social dans son portefeuille au ministère du Travail. Joint par RTL, Xavier Bertrand se laisserait le droit de réagir à ces propos.

Mauvais traitement pour un coût exorbitant

Les extraits publiés de l’ouvrage « Les Fossoyeurs » ne se résument pas à ce volet politique. Ils sont avant tout un réquisitoire...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 26 janvier 2022
commentaireCommenter