Nation
Zemmour
Séisme à droite : Marion Maréchal aurait choisi Zemmour Abonnés

ARTICLE. Éric Zemmour continue sa razzia au Rassemblement national. D’après les informations de Front Populaire, la nièce de Marine Le Pen, Marion Maréchal s’apprête à rallier son concurrent Éric Zemmour. Un séisme à la droite de la droite et un vrai coup politique pour Reconquête !.

Séisme à droite : Marion Maréchal aurait choisi Zemmour


Mise à jour du vendredi 28 janvier :

"Une chose est acquise : elle ne se prononcera pas en faveur de sa tante, Marine Le Pen", écrit ce vendredi 28 janvier Le Parisien après entretien avec Marion Maréchal. Après nos révélations d'hier concernant son ralliement programmé à Eric Zemmour, la nièce de Marine Le Pen tente d'entretenir le suspense. Elle se place elle-même dans cette alternative : continuer l'ISSEP ou rallier Zemmour, confiant par ailleurs au Parisien au sujet de son école : "Je l'ai toujours vécu comme un projet qui devait me survivre." 

Notre article du jeudi 27 janvier : 

Marine Le Pen le sait désormais, sa nièce a choisi son camp, l’autre camp. D’assauts en charges de cavalerie, l’équipe de campagne d’Éric Zemmour (Reconquête !) continue à récolter les ralliements. Sa dernière prise de guerre pourrait être éminemment stratégique. D’après nos informations, confirmées par quatre sources, Marion Maréchal aurait choisi de délaisser sa tante, Marine Le Pen (RN), pour rallier l’ancien journaliste du Figaro. Après les ralliements de Guillaume Peltier, député élu sous l’étiquette LR, et de Gilbert Collard, député européen élu sous la bannière du RN, c’est une nouvelle alliée de poids qui intégrerait l’équipe de celui qui est crédité de 11 à 15 % des intentions de vote dans les sondages, disputant la seconde place à Marine Le Pen et Valérie Pécresse (LR).

Selon nos informations, l’annonce devrait avoir lieu le 4 février, la veille du rassemblement du RN à Reims donc, comme une peau de banane lancée sur le champ de bataille du « camp national ». Un tel mercato ne s’organisant pas sans garanties, Marion Maréchal aurait négocié un poste salarié dans l’organigramme de l’équipe ainsi qu’une place aux prochaines législatives qui se tiendront en juin 2022.

Quelles pourraient être les raisons de ce...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

Publié le 27 janvier 2022
commentaireCommenter