Analyses
Erosion des classes moyennes, conséquences politiques et choix impérieux Abonnés

OPINION. Dans tout le monde occidental, les classes moyennes s'appauvrissent. Un état de fait qui alarme notre abonné, et qui demande selon lui une prise de conscience rapide et une réponse politique à la hauteur.

Erosion des classes moyennes, conséquences politiques et choix impérieux


De récentes études sur toute l’Europe, et concernant donc la France, démontrent un processus entamé depuis longtemps mais qui progresse de manière alarmante : l’appauvrissement des classes moyennes, et leurs possible et probable disparition si le cours des politiques n’est pas inversé.

Selon l’OCDE, qui a travaillé aussi récemment le sujet, aucun pays industrialisé n’échappe désormais à la règle, et cela impacte la cohésion sociale, et impactera évidement les paysages politiques à venir, tant peurs, craintes, frustrations devront trouver une expression sur les échiquiers politiques des pays concernés. Cette classe –mesurée selon sa rémunération par rapport au revenu national médian – a baissé en pourcentage sur la population globale de 4 points sur les dernières décennies. Sur le continent américain, le phénomène est plus grave encore.

En Europe, tous les pays ont de toute manière vu le pouvoir d’achat de cette classe fondre comme neige au soleil avec un phénomène d’accélération notoire sur les dix dernières années. Les conséquences sont multiples et parfaitement mesurées par les indicateurs de santé et d’équilibre psychologique, où les craintes devenues angoisses devant un futur jugé sombre ou bloqué font augmenter de manière signifiante les pathologies mentales sérieuses et l’addiction à une pharmacopée qui était seulement exceptionnelle jadis.

Il est donc normal, n’en déplaise aux gestionnaires frileux de la politique, incapables de redessiner une vision commune, un destin et donc une espérance, que des candidats au profil plus atypiques, qui déplaisent à la bienpensance, fassent leur apparition sur la scène publique et recueillent une forte adhésion. On les juge, on les singe et on les caricature dans l’élite, car cela est plus confortable, intellectuellement  parlant, pour cette dernière que de mesurer dans quelle mesure son incompétence est la raison mécanique de leur apparition. Les dépenses contraintes continuent d’exploser tandis que la méthode (celle du locataire...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter

Europe