Région
Corse
« État français assassin » : la Corse s’embrase Abonnés

ARTICLE. L’agression d’Yvan Colonna par un codétenu le 2 mars a mis une partie de la Corse en émoi et réveillé la fibre indépendantiste. Cette colère a également contrecarré les plans qu’élaborait pour l’île le président-candidat Emmanuel Macron.

« État français assassin » : la Corse s’embrase


Après une semaine de vives tensions dans l’île, ce week-end a connu de nouveaux heurts entre les forces de police et des manifestants corses. À Bastia, ce dimanche 13 mars, une dizaine de milliers de personnes (12 000 selon les organisateurs, 7 000 selon la préfecture) a défilé en soutien au détenu Yvan Colonna, plongé dans le coma depuis que Franck Elong Abéde, un codétenu la prison d’Arles, l’avait agressé. Les manifestants ont répondu à l’appel « la vérité et la justice pour Yvan, la liberté pour les patriotes et la reconnaissance du peuple corse » et ont défilé, scandant notamment : « État français assassin ».

Une centaine de manifestants cagoulés ont ensuite affronté les forces de l’ordre, provoquant au passage un début d’incendie au centre des finances publiques de la ville. Pour le président autonomiste du Conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, « le peuple corse tout entier est mobilisé contre l’injustice, l’exigence de vérité et au-delà pour une véritable solution politique ». L’ancien avocat d’Yvan Colonna profite de l’agression de son ancien client pour raviver la flamme indépendantiste. Pour le moment, le motif de l’attaque avancé semble celui du fanatisme religieux islamique. Lors de sa garde à vue, Franck Elong Abéde a expliqué son acte « par ce qu’il considérait comme des blasphèmes » proférés par l’assassin du préfet Erignac.

Les violences de ce dimanche ont fait 67 blessés, dont 44 membres au sein des forces de l’ordre. Elles font suite à une semaine agitée qui a connu une tentative d’incendie du palais de justice d’Ajaccio par une quinzaine de manifestants le 9 mars. Le même jour, la sous-préfecture de Calvi a subi de nombreux jets de cocktails Molotov. Candidate PS à l’élection présidentielle, Anne Hidalgo a dénoncé ce lundi 14 mars sur France Info l’apathie...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 14 mars 2022
commentaireCommenter