Nation
Présidentielle
Voile et féminisme : la volte-face électoraliste de Macron Abonnés

ARTICLE. Une femme « voilée et féministe »? Un « beau » symbole, selon Emmanuel Macron, en déplacement mercredi 13 avril à Strasbourg. Des propos, entre racolage électoraliste et « en même temps » macronien, qui tranchent avec ce que le candidat a pu dire sur le sujet par le passé.

Voile et féminisme : la volte-face électoraliste de Macron


On ne voit que lui. Exit le Covid et la guerre en Ukraine. Après avoir refusé de prendre part aux débats avant le premier tour de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron a enfin décidé de descendre dans l’arène. Et dans l’optique du second tour qui s’annonce serré face à Marine Le Pen, le besoin de rameuter un grand nombre d’électeurs de Jean-Luc Mélenchon se fait sentir.

À la fin de son meeting à Strasbourg du mercredi 13  avril au soir, une jeune femme voilée a interpellé le président-candidat sur son féminisme. Le chef de l’État, n’hésitant pas à se saisir de l’occasion pour lancer un appel aux électeurs musulmans de Mélenchon, lui a demandé si elle portait son voile par choix ou par obligation ; sans hésitation, la jeune femme lui répond qu’elle a choisi elle-même de le porter. Ce à quoi Emmanuel Macron a répondu : « Avoir une jeune fille qui porte le voile, à Strasbourg, qui dit ‘est-ce que vous êtes féministe ?’, c’est la meilleure des réponses à toutes les bêtises que j’entends ». Avant de viser explicitement son adversaire : « De l’autre côté, il y a madame Le Pen qui dit ‘le voile sera interdit sur la place publique avec moi’ ». Racolage électoraliste ?

« Le voile n’est pas conforme à la civilité dans notre pays »

Interviewé en 2018 à l’Élysée par Jean-Jacques Bourdin et Edwy Plenel, le président de la République s’était montré beaucoup moins enthousiaste sur la question du port du voile. Il affirmait alors que « le voile insécurise le pays » parce qu’il n’est « pas conforme à la civilité » de la société française, ni « au rapport entre les hommes et les femmes ». Il appelait haut et fort à une « bataille pour l’émancipation » sur...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

Publié le 15 avril 2022
commentaireCommenter