Analyses
Libertés
Reconquérir une parole libre Abonnés

Usant de lois liberticides et d'intimidations idéologiques, la macronie tente d'étouffer la dissidence. Face à cet assaut, il est plus que jamais vital de retrouver le sens de la critique et du débat.

Reconquérir une parole libre

Depuis que Saint-Just, l’Archange de la Révolution, a formulé le fameux oxymore "pas de liberté pour les ennemis de la liberté", la France, et notamment les Français qui s’inscrivent dans la filiation idéologique jacobine, nourrissent des rapports contrariés avec la liberté.

Dans notre pays, les pulsions liberticides se parent de vertus théoriques et pratiques, la fin justifiant manifestement les moyens. La liberté  d’expression est, à ce titre, l’objet d’attaques multiples, polymorphes, en apparence sans lien logique les unes avec les autres, mais qui, en réalité, font système dans un redoutable étau dissimulé sous la loi du  29 juillet 1881 dite "sur la liberté de la presse", laquelle s’est  transformée au fil des interventions infinies du législateur en un épais mille-feuille de restrictions (plus de 400).

La période la plus récente représente une acmé de cette passion liberticide. Passion encouragée tout à la fois par la folie du militantisme sociétal et victimaire que par la répression des mouvements de contestation sociale et politique exprimés par un peuple français cherchant tout simplement protéger ses intérêts (à l'exception notable des mouvements communautaristes qui, parce qu'ils sont les alliés objectifs et idéologiques du pouvoir néo-libéral, bénéficient de son infinie complaisance).

Cette passion liberticide se nourrit également de la judiciarisation et la criminalisation de l’expression. Ne nous y trompons pas: ce qui est visé à travers la liberté d’expression est toujours ce dont elle est porteuse, à savoir la liberté de conscience et d’opinion. Il s’agit de formater les esprits. Il n’est que de voir la déferlante hystérique qui s’est abattue dès l’annonce du projet du nouveau média Front Populaire, avant même que tout contenu ait été publié, pour comprendre la difficulté éprouvée par certains à tolérer l’idée même d'une expression d’opinions divergentes, qu’il s’agisse de la critique des institutions européistes dans leur forme actuelle de démantèlement...

Contenu disponible gratuitement

Pour accéder à la totalité des contenus gratuits, vous devez vous connecter ou créer un compte.

commentaireCommenter