Menu
revue
Souveraineté
Les bureaucraties d'État face à la souveraineté populaire Abonnés

La notion d’État profond s’est maintenant imposée dans le débat public. Tandis que certains y voient une théorie du complot, d’autres soulignent au contraire le poids grandissant des fonctionnaires de la haute administration publique et des organes d’influence privés sur notre vie démocratique. Qu’en est-il réellement ? Jusqu’à quel point l’ État profond  vient-il parasiter la souveraineté populaire  ?

Les bureaucraties d'État face à la souveraineté populaire


L’État profond a fait irruption dans le langage courant ces dernières années¹ . Cette formule est souvent associée à l’expression d’idées que l’on qualifie, à tort ou à raison, de « complotistes ». Pourtant, l’État profond est initialement un concept de la science politique parfaitement légitime. Son usage vise à analyser, ou à décrire, des situations où le pouvoir politique démocratiquement élu se heurte à des résistances venant de l’administration ou de la connivence entre une partie de cette administration et des intérêts particuliers. Il pose alors la question de l’« unité de l’État », une unité souvent postulée mais en réalité rarement observée. Alors que la légitimité démocratique est de plus en plus mise à mal, le concept d’État profond...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire