Menu
revue
Europe
Europe sous influence : le poids des lobbies sur les institutions de l’UE Abonnés

En plus d’un fonctionnement hyperprocédural qui la place entre les mains d’experts autoproclamés, l’Union européenne est depuis de nombreuses années la chasse gardée de groupes d’influence financés par les grandes entreprises multinationales. Frédéric Dufoing démonte pour nous les rouages de cette mécanique bien huilée, où les renvois d’ascenseur entre technocrates et lobbyistes privés sapent jour après jour les fondements de la démocratie.

Europe sous influence : le poids des lobbies sur les institutions de l’UE


Lorsque José Manuel Barroso, l’ancien président de la Commission européenne (2004-2014), annonça en juillet 2016 qu’il avait été engagé par la banque d’affaires Goldman Sachs, la nouvelle ne suscita qu’un bref écho dans les médias. Pourtant, cette manœuvre de pantouflage ou, en jargon européen, de revolving doors, c’est-à-dire de passage d’un haut fonctionnaire du public vers le privé, relevait d’un cas flagrant de conflit d’intérêts. Goldman Sachs était l’une des principales banques impliquées dans la crise de 2008 et elle a aidé le gouvernement grec à falsifier ses comptes pour ultérieurement spéculer sur sa faillite. Par un hasard déconcertant, il se trouve que Barroso était en charge de ces deux dossiers. À l’époque, Goldman Sachs cherchait...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Rehabiliter l'assimilation
Rehabiliter l'assimilation Abonnés

Dans son dernier essai, Le Rêve de l'assimilation – De la Grèce antique à nos jours, Raphaël Doan, jeune prodige de la politique, se penche sur la conception de l'assimilation au sein de six civilisations distinctes : la Grèce antique, l'Empire romain, le monde arabe médiéval, la France d'avant la décolonisation, le Japon colonial et les États-Unis. Un panorama percutant et érudit, dont chaque page nous renvoie aux problèmes qui agitent la société française contemporaine.

commentaire
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration Abonnés

En matière d’immigration, il n’existe hélas pas de chemin strictement vertueux, magique, qui ne léserait personne. Armés de ce constat, il faut tenter de répondre de la manière la plus raisonnable et décente aux différents volets du problème, guidés par le souci d’efficacité et l’intérêt général. Le président du mouvement République souveraine résume ici ses propositions.

commentaire
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne Abonnés

Du point de vue des élites européennes, l’immigration incontrôlée représente une aubaine permettant d’affaiblir le sentiment national au sein des États et de fluidifier le marché du travail. Seulement, comment faire passer la pilule ? Comment interdire toute objection ? Par l'argument éthique, pardi ! Sachant que l'effet devient imparable dès lors que l'on agite l'épouvantail hitlérien et le croque-mitaine colonial.

commentaire