Menu
revue
Europe
Europe sous influence : le poids des lobbies sur les institutions de l’UE Abonnés

En plus d’un fonctionnement hyperprocédural qui la place entre les mains d’experts autoproclamés, l’Union européenne est depuis de nombreuses années la chasse gardée de groupes d’influence financés par les grandes entreprises multinationales. Frédéric Dufoing démonte pour nous les rouages de cette mécanique bien huilée, où les renvois d’ascenseur entre technocrates et lobbyistes privés sapent jour après jour les fondements de la démocratie.

Europe sous influence : le poids des lobbies sur les institutions de l’UE


Lorsque José Manuel Barroso, l’ancien président de la Commission européenne (2004-2014), annonça en juillet 2016 qu’il avait été engagé par la banque d’affaires Goldman Sachs, la nouvelle ne suscita qu’un bref écho dans les médias. Pourtant, cette manœuvre de pantouflage ou, en jargon européen, de revolving doors, c’est-à-dire de passage d’un haut fonctionnaire du public vers le privé, relevait d’un cas flagrant de conflit d’intérêts. Goldman Sachs était l’une des principales banques impliquées dans la crise de 2008 et elle a aidé le gouvernement grec à falsifier ses comptes pour ultérieurement spéculer sur sa faillite. Par un hasard déconcertant, il se trouve que Barroso était en charge de ces deux dossiers. À l’époque, Goldman Sachs cherchait...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire