Menu
revue
Santé
"Une médecine rongée par le centralisme parisien" : l'interview de Didier Raoult Abonnés

L’interview de Didier Raoult par Zeina Trad

Les derniers mois ont révélé toutes les lourdeurs et les failles de notre système médical : entre l’hyperadministration des hôpitaux, la lenteur des décisions politiques, le manque de personnel soignant, l’effondrement de notre système de recherche, les guerres entre mandarins de l’université ou l’influence des lobbies pharmaceutiques, le bilan est décidément terrible. Alors que la France dépense davantage que quasiment tous les autres pays pour les soins, nous bénéficions d’un service de santé et de recherche chancelant, chaotique et normatif qui semble incapable de libérer la créativité des médecins. Le professeur Didier Raoult nous livre son analyse sans concession du mal-être médical français.

"Une médecine rongée par le centralisme parisien" : l'interview de Didier Raoult


F.P. : On a pu constater beaucoup de flottement dans la gestion de la crise sanitaire en France, à tel point que la plupart des malades ne pouvaient même pas bénéficier d’un traitement. Comment l’expliquer ? Faut-il y voir le poids du lobbying pharmaceutique ?

Didier Raoult : Ce n’est pas spécifique à la France. Nous épousons un modèle de développement médical basé sur une créativité médicamenteuse qui a commencé il y a un siècle et demi et qui a donné jusqu’au XXIe siècle des résultats spectaculaires, comme une augmentation de l’espérance de vie et une diminution de la mortalité infantile très significatives. Nous sommes passés depuis le XIXe siècle d’une espérance de vie aussi faible qu’à l’époque romaine à une espérance de vie très élev...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Rehabiliter l'assimilation
Rehabiliter l'assimilation Abonnés

Dans son dernier essai, Le Rêve de l'assimilation – De la Grèce antique à nos jours, Raphaël Doan, jeune prodige de la politique, se penche sur la conception de l'assimilation au sein de six civilisations distinctes : la Grèce antique, l'Empire romain, le monde arabe médiéval, la France d'avant la décolonisation, le Japon colonial et les États-Unis. Un panorama percutant et érudit, dont chaque page nous renvoie aux problèmes qui agitent la société française contemporaine.

commentaire
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration Abonnés

En matière d’immigration, il n’existe hélas pas de chemin strictement vertueux, magique, qui ne léserait personne. Armés de ce constat, il faut tenter de répondre de la manière la plus raisonnable et décente aux différents volets du problème, guidés par le souci d’efficacité et l’intérêt général. Le président du mouvement République souveraine résume ici ses propositions.

commentaire
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne Abonnés

Du point de vue des élites européennes, l’immigration incontrôlée représente une aubaine permettant d’affaiblir le sentiment national au sein des États et de fluidifier le marché du travail. Seulement, comment faire passer la pilule ? Comment interdire toute objection ? Par l'argument éthique, pardi ! Sachant que l'effet devient imparable dès lors que l'on agite l'épouvantail hitlérien et le croque-mitaine colonial.

commentaire