Menu
revue
Santé
"Les dessous de la crise sanitaire et du big pharma" : l'interview de Philippe Douste-Blazy

L’interview de Philippe Douste-Blazy par Thibault Isabel

La crise sanitaire a révélé des dysfonctionnements profonds au sein de l’appareil d’État, mais aussi l’influence des grands laboratoires pharmaceutiques. Notre médecine est-elle placée sous le contrôle des intérêts privés ? Comment l’administration française de la santé devra-t-elle se réorganiser à l’avenir afin de pouvoir faire face à de nouvelles crises ? Et l’OMS a-t-elle été à la hauteur de la situation ? Autant de questions à débattre avec Philippe Douste-Blazy, qui fut plusieurs fois ministre de la Santé et qui est aujourd’hui membre du conseil d’administration de l’IHU Méditerranée Infection de Marseille dirigé par le professeur Didier Raoult.

"Les dessous de la crise sanitaire et du big pharma" : l'interview de Philippe Douste-Blazy


F.P. : L’affaire de la non-homologation de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 et l’étude à charge publiée dans
The Lancet, puis retirée pour biais méthodologique, ont-elles selon vous mis en évidence l’intérêt des grands laboratoires pharmaceutiques dans la commercialisation de médicaments coûteux plutôt que dans celle de molécules très bon marché ? Jusqu’à quel point les impératifs économiques et boursiers des entreprises pharmaceutiques contribuent-ils en somme à jouer avec la santé des citoyens ?

Philippe Douste-Blazy : Même si nous ne devons pas juger toutes les industries pharmaceutiques de la même manière, ce qui vient de se passer durant cette crise sanitaire est extrêmement choquant puisqu’on voit que tous les coups...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'art de la conversation
L'art de la conversation

S’il y a bien une activité sociale qui fut portée au pinacle dans l’histoire française, c’est la conversation. Chez nous, à partir du XVIIe siècle, elle désigne la qualité de tout homme bien né, capable de parler avec grâce, finesse et amabilité. En toute chose, le Français aime séduire. Ce qui paraît de prime abord superficiel est amené dans notre tradition nationale jusqu’à un point de perfection qui en fait un authentique patrimoine culturel. La langue n’est plus alors un vulgaire outil destiné à la communication, elle devient une manière d’être.

commentaire
La France, plaisir du sens, plaisir des sens
La France, plaisir du sens, plaisir des sens

Comment définir le génie français ? Qu’est-ce qui donne à la France cette singularité grâce à laquelle sa culture ne peut être confondue avec aucune autre ? Peut-être le goût de l’incarnation, et ainsi l’amour des sens en tant qu’ils définissent concrètement le sens de ce que nous faisons. Même dans sa philosophie, sa peinture ou sa musique, notre pays n’a jamais renoncé aux plaisirs ni ne s’est laissé écraser par les concepts abstraits. Sa civilisation est d’abord un art de vivre.

commentaire
Ces femmes françaises qui ont marqué leur siècle
Ces femmes françaises qui ont marqué leur siècle

L’histoire de France ne s’écrit pas qu’au masculin car notre passé national a aussi été façonné par d’innombrables femmes d’exception, dont le courage a illuminé le pays, avant qu’un voile d’ingratitude ne vienne, trop souvent, rejeter leur souvenir dans l’oubli. Ces quelques portraits tentent, à leur manière, de réparer les injustices de notre mémoire officielle.

commentaire