Menu
revue
Information
Le piège mental des fake news et des « vraies informations » Abonnés

La lutte contre les fake news est devenue une priorité de nos gouvernants. Face aux inepties déversées sur les réseaux sociaux ou dans la presse alternative, se dressent les chevaliers blancs de la grande presse autorisée, toujours soucieux, paraît-il, de vérifier la validité de leurs informations. La chasse aux fausses nouvelles est lancée, comme on s’en prenait jadis aux sorcières. Pourtant, les « vérités » de la grande presse, dans leur collusion avec les intérêts des puissants, ne sont-elles pas elles aussi des armes idéologiques, qui servent en l’occurrence l’agenda politique de l’État profond ? La bien-pensance médiatique prédéfinit ainsi le champ des bonnes décisions démocratiques et des mauvaises, afin de façonner subrepticement l’opinion.

Le piège mental des fake news et des « vraies informations »


C’est un axiome fondamental de la logique qu’une proposition ne peut être vraie en même temps que son contraire. Une assertion est valide ou ne l’est pas : voilà qui paraît clair et incontestable. Si on formule de bonne foi un affirmation fausse, on se trompe. Si on l’affirme en pleine conscience, dans le dessein de tromper, on ment. Sur la base de telles considérations, difficile de ne pas recevoir les mises en garde terriblement anxiogènes contre la prolifération des fake news comme légitimes, et les protestations de rigueur professionnelle déployées par les médias d’autorité comme parfaitement compréhensibles. Il y aurait d’un côté des médias soucieux de bien faire leur travail en restituant les faits dans leur vérité (quitte à publier ...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire