Menu
revue
culture
Cinéma français : l’exception de papier ? Abonnés

Reposant sur un mode de financement public, le cinéma français revendique l’exception culturelle. C’est le Centre national de la cinématographie, clé de voûte du cinéma hexagonal, qui attribue des subventions aux films. Mais le CNC est-il une garantie d’indépendance et de créativité ? N’impose-t-il pas plutôt à l’ensemble de notre production audiovisuelle un verrouillage idéologique en bonne et due forme ?

Cinéma français : l’exception de papier ?


Imaginés en 1936, le Comité d’organisation de l’industrie cinématographique et la Direction générale de la cinématographie verront le jour sous le gouvernement de Vichy. En octobre 1946, pouvoirs publics, professionnels du cinéma et syndicats en reprennent le principe, mettant sur pied le Centre national de la cinématographie, lequel dépend du... ministère de l’Information. Propagande ? « L’organisation pétainiste a en effet créé un instrument de politique culturelle, un fantastique relais idéologique qui a ensuite été récupéré par les communistes ! », résume l’avocat Roland Lienhardt. En 1946, le CNC doit servir de contrepoids à l’accord Blum-Byrnes qui prévoit, en contrepartie des aides substantielles consenties par les États-Unis après ...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire