Menu
revue
Influence
Le Siècle, un grand club d’influence Abonnés

Il existe en France un certain nombre de clubs d’influence, dont le Siècle est peut-être le plus représentatif. Ces cercles mondains affichent volontiers une transparence et une ouverture qui contrastent en réalité avec leur goût du secret et un recrutement trié sur le volet. Dans ces dîners feutrés, se fréquentent les élites du pouvoir, des médias et des affaires. Les participants y entretiennent ainsi un réseau de contacts hauts placés, unis autour de l’idéologie dominante : néolibéralisme, libre-échange, défense de l’Union européenne et critique du populisme.

Le Siècle, un grand club d’influence


Qui dirige la France ? La réponse semble évidente, à lire les titres de certains ouvrages sur les sommets de l’État : une caste, une nomenklatura, en résumé une élite fermée sur elle-même, qui aurait fait, selon le mot du journaliste Laurent Mauduit, un « hold-up sur l’État » et installé en 2017 aux commandes de ce dernier Emmanuel Macron ; celui-là même qui avait dénoncé dans son livre-programme de 2016, Révolution, « ces hauts fonctionnaires qui se sont constitués en caste », se faisant ainsi verbalement le procureur d’un milieu dont il est issu. Qui compose cette caste qui aurait fait main basse sur le pays ? Ses détracteurs mettent en avant régulièrement Bercy, à travers l’Inspection générale des finances et la direction du Trésor, qui...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Rehabiliter l'assimilation
Rehabiliter l'assimilation Abonnés

Dans son dernier essai, Le Rêve de l'assimilation – De la Grèce antique à nos jours, Raphaël Doan, jeune prodige de la politique, se penche sur la conception de l'assimilation au sein de six civilisations distinctes : la Grèce antique, l'Empire romain, le monde arabe médiéval, la France d'avant la décolonisation, le Japon colonial et les États-Unis. Un panorama percutant et érudit, dont chaque page nous renvoie aux problèmes qui agitent la société française contemporaine.

commentaire
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration Abonnés

En matière d’immigration, il n’existe hélas pas de chemin strictement vertueux, magique, qui ne léserait personne. Armés de ce constat, il faut tenter de répondre de la manière la plus raisonnable et décente aux différents volets du problème, guidés par le souci d’efficacité et l’intérêt général. Le président du mouvement République souveraine résume ici ses propositions.

commentaire
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne Abonnés

Du point de vue des élites européennes, l’immigration incontrôlée représente une aubaine permettant d’affaiblir le sentiment national au sein des États et de fluidifier le marché du travail. Seulement, comment faire passer la pilule ? Comment interdire toute objection ? Par l'argument éthique, pardi ! Sachant que l'effet devient imparable dès lors que l'on agite l'épouvantail hitlérien et le croque-mitaine colonial.

commentaire