Menu
revue
Complotisme
Les complotistes ont-ils toujours tort ? Abonnés

Postuler l’influence des cadres de l’État profond sur le cours des politiques publiques revient pour certains à faire preuve de complotisme. Il est certes évident que depuis le XIXe siècle au moins, les théories du complot les plus fantasques ont fleuri pour expliquer tous les malheurs du monde : le Juif, le franc-maçon, le bolchevik, le capital ou le diable sont censés tirer les ficelles d’une grande machination internationale. Mais ce n’est pas parce que des esprits authentiquement paranoïaques ou fanatiques dénoncent des complots imaginaires qu’aucun complot n’a jamais été ourdi. En tant que citoyens, nous avons donc besoin de mobiliser notre esprit critique pour faire le tri entre le vrai et le faux.

Les complotistes ont-ils toujours tort ?

Depuis le milieu des années 2000, l’expression « théorie du complot » est passée dans le vocabulaire français courant, mais elle n’en reste pas moins critiquable, notamment en ce qu’elle semble prêter à de simples rumeurs ou à des hypothèses fantaisistes la rigueur ou le sérieux qu’on attend d’une théorie. La formule conspiracy theory of society, introduite en 1945 par Karl Popper dans La Société ouverte et ses ennemis, ne désignait pas une théorie à proprement parler mais une forme de croyance ou d’opinion que le philosophe considérait comme une pseudo-explication des phénomènes sociaux, fondée sur le primat des intentions et des intérêts de certaines catégories d’acteurs : « Selon la théorie de la conspiration, tout ce qui arrive a été voulu...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire