Menu
revue
Technocratie
Comment sont fabriqués les bons petits soldats de la haute administration ? Abonnés

Régulièrement mise sur le banc des accusés, l’ENA parvient pourtant à traverser les années sans que les prétendues réformes de cette haute école d’administration, presque toujours conduites par d’anciens énarques, ne changent quoi que ce soit à ses travers : consanguinité des élites, formatage idéologique, etc. Toutes les sphères du pouvoir, qu’elles soient publiques ou privées, sont désormais occupées par d’anciens élèves des grandes écoles. Sera-t-il un jour possible en France d’amorcer un véritable processus de démocratisation ?

Comment sont fabriqués les bons petits soldats de la haute administration ?


Depuis que la reproduction dynastique a été abandonnée pour allouer le pouvoir dans les États, le système méritocratique s’est imposé sans jamais échapper aux critiques. L’apparition de grandes écoles a significativement marqué à la fois ce changement et les priorités perçues par les États. En France, l’École polytechnique a été fondée en 1794 dans une France révolutionnaire engagée dans les guerres. La même année, l’École normale supérieure était tournée vers ce qu’on appelait l’instruction nationale. Après des échecs en 1849 et 1936, le projet d’une grande école de formation des hauts fonctionnaires aboutit en 1945 avec l’École nationale d’administration. Dans les années 1960, une école de commerce encore de piètre réputation, HEC, renouvelait...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire