Menu
revue
Edito
Bienvenue chez vous

L'Edito de Stéphane Simon, co-fondateur de la revue Front Populaire

Bienvenue chez vous

Un nouveau média est toujours une bonne nouvelle, dit-on, sans jamais préciser pour qui.

Gageons pourtant que cette revue ne sera sans doute pas accueillie par tous comme telle (à l’heure où nous mettons sous presse, l’Élysée ne nous a toujours pas envoyé sa demande d’abonnement). Car Front populaire ne partage pas toutes les valeurs du paysage médiatique et ne fait pas l’unanimité auprès de celui-ci.

Ce front est né d’une idée de bataille sur le papier et sur le numérique, en équilibre entre les mots pesés d’un rangement de bibliothèque et ceux jetés sur un clavier. En papier ou codé, ce média hybride a vu le jour sous les auspices de La Boétie, prodigue : émanciper, responsabiliser, contribuer positivement au retour d’un idéal français. Le peuple plutôt que les populicides !

On devine alors qu’il ne peut pas plaire à ceux qui se nourrissent, depuis l’accélération de nos dépendances à l’Union européenne, du dépeçage de nos héritages, du démantèlement de nos industries, des profits de la grande braderie, du laisser passer et du laisser-faire, de l’internationalisation du travail, de la mutualisation de nos faillites et de la mondialisation à marche forcée...

A contrario, ce média fera plaisir à tous ceux qui pensent que si l’on ne rêve pas de trop gagner, tout n’est pas encore perdu. À tous ceux également qui savent qu’on ne s’élève pas en rampant, il propose une première marche. Né durant un confinement moyenâgeux, il a voulu croire, non à un miracle, mais à un chemin possible.

Et puis, ce Front populaire que vous tenez enfin en main est une récompense et le plus beau remerciement à une équipe d’auteurs, mais aussi à une équipe discrète et à une division généreuse qui a voulu être des mille contributeurs, sans qui rien n’aurait été possible.

Stéphane Simon

Merci donc à l’équipe discrète : Stéphane Germain, Raphaël Denis-Callier, Bernard Martinez, Constance Gournay, Marie-Pierre Ombredanne, Jean-Yves Le Moine, Jean-Baptiste Roques et Pierre Saumard.

Et merci à vous, lecteurs, qui tenez plus encore qu’une revue, un horizon...

Profitez de notre offre spéciale jusqu'au 31/07/2020

Un an d'abonnement 
papier + site 
54€ au lieu de 89€

soit une économie de 39%


0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Ces livres qui prêtent leur voix au peuple souverain
Ces livres qui prêtent leur voix au peuple souverain

Faire écho à nos analyses, commentaires ou propositions, faire vivre la littérature, les essais, à travers une sélection subjective de livres récents, plus anciens ou encore classiques, c’est l’ambition de la rubrique de Frank Lanot. Et toujours se souvenir que l’art de lire, c’est l’art de penser avec un peu d’aide.

commentaire
Trois boussoles pour la laïcité
Trois boussoles pour la laïcité

Dieu et Marianne ont vécu longtemps, affranchis l’un de l’autre, et n’avaient plus à se faire alliés ou ennemis, car ils relevaient de registres rigoureusement distincts, grâce à la séparation laïque. Mais de nouvelles revendications et de dérives fondamentalistes ont remis le combat pour la laïcité au cœur du jeu pour notre République. Le droit à la différence, expression ambiguë, risque de se muer en différence des droits. Il est donc temps de reconsidérer notre émancipation par la laïcité.

commentaire
Nous nous vivions puissance, nous nous sommes réveillés nus... et barbares.
Nous nous vivions puissance, nous nous sommes réveillés nus... et barbares.

Avec la crise, nous sommes mis face à une réalité cruelle : il n’y a guère d’avenir pour ceux qui n’ont ni souveraineté, ni capacité de production, ni crédibilité dans la menace. Face à cette barbarie qui nous guette de toutes parts, il faudra, pour reconstruire, réinvestir les champs de la culture et de la représentation.

commentaire