Menu
revue
Territoire
Le jour d’après, comment éviter la partition

Les milliards engouffrés dans les quartiers n’ont pas empêché le fiasco complet de la politique de la ville depuis quarante ans. Les fameux territoires perdus de la République n’ont cessé de s’étendre et les fractures de se creuser. Changer de paradigme est indispensable. La mise sous tutelle temporaire de l’État, la maîtrise des flux de population, l’abandon des particularismes pour l’assimilation, la punition du clientélisme, la refonte de l’école pour une meilleure transmission de la culture et de l’histoire, le retour du Service national sont devenus des urgences pour éviter la partition annoncée. La reprise en main des quartiers au Danemark ouvre à cet égard d’intéressantes perspectives.

Le jour d’après, comment éviter la partition

En plein confinement, il aura suffi d’une étincelle pour que le spectre des émeutes de 2005 resurgisse. Tout a commencé le 18 avril au soir à Villeneuve-la-Garenne, avec la collision entre une moto et une voiture de police banalisée. Le motard est un multirécidiviste sous contrôle judiciaire circulant sans casque sur un véhicule non homologué. L’homme, d’une trentaine d’années, a heurté la portière au moment où un agent sortait du véhicule et s’est fracturé la jambe lors de la chute. Les fonctionnaires se sont aussitôt portés à son secours. Mais pour une partie de la jeunesse des banlieues, peu importe les faits : le chauffard est une victime des violences policières et le prétexte tout trouvé pour mettre le feu. Le soir même, dans la cité ...

Profitez de notre offre spéciale jusqu'au 31/07/2020

Un an d'abonnement 
papier + site 
54€ au lieu de 89€

soit une économie de 39%


0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Ces livres qui prêtent leur voix au peuple souverain
Ces livres qui prêtent leur voix au peuple souverain

Faire écho à nos analyses, commentaires ou propositions, faire vivre la littérature, les essais, à travers une sélection subjective de livres récents, plus anciens ou encore classiques, c’est l’ambition de la rubrique de Frank Lanot. Et toujours se souvenir que l’art de lire, c’est l’art de penser avec un peu d’aide.

commentaire
Trois boussoles pour la laïcité
Trois boussoles pour la laïcité

Dieu et Marianne ont vécu longtemps, affranchis l’un de l’autre, et n’avaient plus à se faire alliés ou ennemis, car ils relevaient de registres rigoureusement distincts, grâce à la séparation laïque. Mais de nouvelles revendications et de dérives fondamentalistes ont remis le combat pour la laïcité au cœur du jeu pour notre République. Le droit à la différence, expression ambiguë, risque de se muer en différence des droits. Il est donc temps de reconsidérer notre émancipation par la laïcité.

commentaire
Nous nous vivions puissance, nous nous sommes réveillés nus... et barbares.
Nous nous vivions puissance, nous nous sommes réveillés nus... et barbares.

Avec la crise, nous sommes mis face à une réalité cruelle : il n’y a guère d’avenir pour ceux qui n’ont ni souveraineté, ni capacité de production, ni crédibilité dans la menace. Face à cette barbarie qui nous guette de toutes parts, il faudra, pour reconstruire, réinvestir les champs de la culture et de la représentation.

commentaire