revue
Elites
Superclasse mondiale Abonnés
Superclasse mondiale


Les transformations liées à l’économie de la connaissance ont révélé un fort enjeu pour les entreprises : conserver les « cerveaux » ou les « talents ». Cette conception des ressources humaines fournit des éléments rhétoriques visant à justifier les différences de salaires et la recrudescence des inégalités sociales. Le néolibéralisme du XXIe siècle marque ainsi le retour d’une société fragmentée à l’extrême, qui voit l’émergence de ce qu’on appelle la superclasse mondiale.

UNE SOCIÉTÉ HYPER HIÉRARCHISÉE

Au sommet, donc, se trouvent les Administrateurs du système. Ils détiennent les clés de la révolution numérique et les gigantesques dettes publiques et privées. Ce sont évidemment des citoyens du monde qui ont oublié depuis longtemps les notions d’enracinement, voire de nation. Les Experts, quant à eux, sont les rouages essentiels du système. Ils possèdent les compétences indispensables à son fonctionnement efficace. Dans un capitalisme spéculatif, mondialisé et porté par la technologie, le rapport des forces évolue de plus en plus en faveur des individualités capables de « faire la différence » dans la compétition mondiale. Aujourd’hui, la performance des organisations repose de plus en plus sur l’excellence individuelle d’un petit nombre de personnes clés, personnes désignées sous le terme de « talents ». Ces individus ne sont pas nécessairement des dirigeants ou des leaders ; simplement, ils disposent d’atouts personnels particuliers et contrôlent des processus déterminants pour l’organisation. C’est, par exemple, le cas du présentateur du « 20 heures » sur une grande chaîne de télévision, du styliste chez le grand couturier, du grand joueur dans l’équipe professionnelle de football, mais aussi de nombre d’avocats, désigneurs, markéteurs, développeurs, etc. Le tout va de pair avec l’impératif d’hyper mobilité professionnelle, car c’est ce qui permet au « talent » de multiplier les possibilités, d’étalonner et de montrer ses capacités. Outre leurs compétences, ces...

Contenu réservé aux abonnés

Pour le consulter, vous devez vous connecter ou vous abonner.

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L’univers numérique prépare-t-il un monde meilleur ou le meilleur des mondes ?
L’univers numérique prépare-t-il un monde meilleur ou le meilleur des mondes ? Abonnés

Internet est le terrain de jeu de nombreux sites indépendants d’information, mais aussi de Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, ces firmes américaines surpuissantes surnommées GAFAM. Quelle société ce mélange de médias pique-bœufs et de géants de la Silicon Valley va-t-il produire ? Un monde meilleur ou le meilleur des mondes ?

4 commentaires
Mediapart et France 2 petites méthodes et grandes oreilles
Mediapart et France 2 petites méthodes et grandes oreilles Abonnés

Au nom d’une certaine idée de la justice, Edwy Plenel s’est fait une spécialité : publier sur son site Mediapart le contenu d'écoutes téléphoniques. Nombre de médias applaudissent cette violation du secret de l’instruction, France 2 en tête. Au secours, la médiapartisation des esprits est en marche !

0 commentaire