Menu
revue
Cyrano de Bergerac, la langue et le nez Abonnés

Librement inspirée de la vie et de l’œuvre de l’écrivain libertin Savinien de Cyrano de Bergerac (1619-1655), Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand est sans aucun doute la pièce la plus populaire du répertoire français. Pour Yann Moix, un tel succès (jamais démenti depuis la première représentation en 1898) ne s’explique pas seulement par un romantisme poignant, une drôlerie indémodable et ce héros si attachant. Car il y a aussi, et surtout, le génie de la langue : « Ce qui émeut dans ce chef-d’œuvre, c’est qu’on voit cette langue, la sienne, la nôtre — oui, c’est bel et bien la nôtre, voyez ce que nous pourrions en faire et regardez ce que nous en faisons — vivre devant nous. »

Cyrano de Bergerac, la langue et le nez


La poésie est aussi pour nous la littérature qui n’est plus littéraire », écrivait Bataille. Ce qui est fascinant, dans et avec Cyrano, c’est l’utilisation de la poésie à d’autres fins que la poésie. C’est un détournement de poésie comme il existe, en pop art, des détournements des toiles de grands Maîtres. Les vers cessent d’être strictement des vers ; ils doivent se dire « avec prose », faire oublier ce qu’ils sont, ce qu’ils en ont assez d’être : les cordes de la lyre. C’est exactement ce qu’a senti Depardieu quand il l’interprète. Depardieu a réalisé le rêve de Rostand : écrire des vers capables de faire oublier qu’ils en sont. « Où est-ce que tu as vu des vers, toi ? me lança-t-il un jour dans un Paris-Pékin. Quelqu’un a vu des vers dans...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire