Menu
revue
Les origines du mouvement social français

La France joua un rôle pionnier dans l’émergence du mouvement social. Bien avant que ne s’impose chez nous le marxisme allemand, qui infléchira en profondeur l’idéologie du parti communiste et du parti socialiste au XXe siècle, ce sont au contraire les idées de Pierre Leroux, Charles Fourier, Pierre-Joseph Proudhon ou Auguste Blanqui qui prédominaient. Ce qu’on appelait le socialisme désignait alors en France un mouvement d’auto-organisation du peuple, qui refusait de se laisser dicter sa conduite par les élites. Volontiers patriote, attachée aux communes et à la politique de proximité, la rébellion sociale du XIXe siècle fut ainsi un grand cri populaire en faveur de l’autonomie et de la liberté.

Les origines du mouvement social français


Si les idéaux de justice, de liberté, d’égalité et de solidarité qu’il défend existent depuis la naissance de la philosophie, il est communément admis que le socialisme ne prend forme que dans les années 1820, lorsque le « pauvre » de Gracchus Babeuf devient le « prolétaire » de Jean de Sismondi. En effet, cette doctrine politique est autant l’héritière d’une philosophie politique — celle des Lumières — que de la société industrielle qui a radicalement changé la donne sociale. Le socialisme est avant tout le reflet du désir d’autonomie de ceux qui en ont le moins : les ouvriers.

NAISSANCE DU MOUVEMENT OUVRIER

Beaucoup estiment que le clivage gauche/droite naît pendant la Révolution française et oppose originellement les adversaires de l’Ancien...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

L'art de la conversation
L'art de la conversation

S’il y a bien une activité sociale qui fut portée au pinacle dans l’histoire française, c’est la conversation. Chez nous, à partir du XVIIe siècle, elle désigne la qualité de tout homme bien né, capable de parler avec grâce, finesse et amabilité. En toute chose, le Français aime séduire. Ce qui paraît de prime abord superficiel est amené dans notre tradition nationale jusqu’à un point de perfection qui en fait un authentique patrimoine culturel. La langue n’est plus alors un vulgaire outil destiné à la communication, elle devient une manière d’être.

commentaire
La France, plaisir du sens, plaisir des sens
La France, plaisir du sens, plaisir des sens

Comment définir le génie français ? Qu’est-ce qui donne à la France cette singularité grâce à laquelle sa culture ne peut être confondue avec aucune autre ? Peut-être le goût de l’incarnation, et ainsi l’amour des sens en tant qu’ils définissent concrètement le sens de ce que nous faisons. Même dans sa philosophie, sa peinture ou sa musique, notre pays n’a jamais renoncé aux plaisirs ni ne s’est laissé écraser par les concepts abstraits. Sa civilisation est d’abord un art de vivre.

commentaire
Ces femmes françaises qui ont marqué leur siècle
Ces femmes françaises qui ont marqué leur siècle

L’histoire de France ne s’écrit pas qu’au masculin car notre passé national a aussi été façonné par d’innombrables femmes d’exception, dont le courage a illuminé le pays, avant qu’un voile d’ingratitude ne vienne, trop souvent, rejeter leur souvenir dans l’oubli. Ces quelques portraits tentent, à leur manière, de réparer les injustices de notre mémoire officielle.

commentaire