Menu
revue
Mai 68, deux visages contradictoires Abonnés

Les événements de mai 68 constituèrent un moment emblématique de l’histoire française. Mais cet épisode haut en couleur n’en fut pas moins pétri d’ambiguïtés : révélateur des tensions sociales sous-jacentes dans le pays, il vit en définitive l’arrivée au premier plan d’une jeunesse bourgeoise et bohème qui allait bientôt conquérir le pouvoir et marquer son empreinte sur la société. Reste que ce printemps mémorable continue plus que jamais d’imprégner notre imaginaire national.

Mai 68, deux visages contradictoires


De prime abord, mai 68 ressemble au dieu Janus bifrons. Un visage regarde vers le passé, la Commune, juin 1936, la Libération, et l’autre est tourné vers un futur dont nous commençons à percevoir les traits, nettement moins engageants que ceux que nous imaginions en ces improbables semaines du printemps de 1968. Il est vrai qu’avec le temps, mai 68 a changé de visage. De révolution ouvrière avortée, « une répétition générale » selon Henri Weber et Daniel Bensaïd, il est devenu l’avènement de cette figure centrale du « bobo ». Même s’il n’était pas né en mai 68, le bobo est un « soixante-huitard attardé ». Contre les caricatures de ses adversaires et les hagiographies de ses « anciens combattants », devenus de vieilles badernes, il nous semble...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire