Menu
revue
Politique
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration Abonnés

En matière d’immigration, il n’existe hélas pas de chemin strictement vertueux, magique, qui ne léserait personne. Armés de ce constat, il faut tenter de répondre de la manière la plus raisonnable et décente aux différents volets du problème, guidés par le souci d’efficacité et l’intérêt général. Le président du mouvement République souveraine résume ici ses propositions.

Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration


L’immigration fait partie des sujets centraux pour les Français, comme l’attestent tous les sondages. C’est pourtant un sujet sulfureux qu’il n’est pas aisé d’aborder. À gauche, il est traité soit comme un tabou (on fait l’autruche) soit à travers un prisme strictement moral. De nombreux représentants du « camp du bien » adhèrent ainsi à l’idéologie no borders, dévoiement du concept de l’internationalisme. De leur point de vue, la liberté de circulation est fondamentale et les pays devraient accueillir sans restriction tous ceux qui souhaitent entrer et demeurer sur leur territoire. Comme le souligne le philosophe Jean-Claude Michéa, pour une grande partie de la gauche, l’immigré a remplacé le prolétaire comme figure de l’opprimé à dé...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Plaidoyer pour un (authentique) service public de l’énergie
Plaidoyer pour un (authentique) service public de l’énergie Abonnés

Fin connaisseur du métier de l’énergie, Philippe Boineau se méfie du discours creux, voir fallacieux, des fournisseurs privés de gaz et d’électricité qui se proclament “leaders de la transition environnementale”. Et défend le “Programme progressiste de l’énergie” (1) proposé par la CGT pour faire renaître un service public de l’énergie qui assumerait la nécessité du nucléaire et serait placé sous le contrôle du peuple souverain.

commentaire
Nucléaire et écologie: pourquoi ce n’est pas incompatible
Nucléaire et écologie: pourquoi ce n’est pas incompatible Abonnés

Loin des raccourcis et de croyances, Gérard Michel pose de la manière la plus scientifique possible la question de l’énergie nucléaire et sa place au cœur de notre civilisation techno-industrielle.

commentaire
Journal de l'anagramme
Journal de l'anagramme Abonnés

ANAGRAMME : n. f. du grec anagramma, renversement de lettres. Dans son journal de l’anagramme, l’écrivain Jacques Perry-Salkow, amoureux de la langue française, digne héritier de Georges Perec, nous propose de déconstruire les mots de l’actualité et de les reconstruire pour en révéler leur sens caché. Un exercice aussi diffifficile que jubilatoire.

commentaire