Menu
revue
Société
Voyage au bout du malaise français Abonnés

On dit parfois de certaines œuvres qu’elles étaient en avance sur leur temps. Tel est le cas de Voyage au centre du malaise français du sociologue Paul Yonnet, qui n’a pas rencontré son public lors de sa sortie en 1993. En le relisant presque trente ans plus tard, Barbara Lefebvre a le sentiment qu'en matière migratoire, il aurait décillé les yeux de bien des politiques et "experts" s'il avait été compris à l'époque, quand il était encore temps.

Voyage au bout du malaise français

Voyage au centre du malaise français du sociologue Paul Yonnet est de ces œuvres oubliées à redécouvrir. Publié en 1993 chez Gallimard dans la collection Le Débat (du nom de la revue à laquelle l’auteur contribuait régulièrement1), ce voyage porte un sous-titre, L’antiracisme et le roman national, expliquant probablement pourquoi le livre fut violemment désapprouvé par la doxa intellectuelle parisienne. Ce qui était analysé par Yonnet, les perspectives tracées pour les décennies à venir, mettait directement en cause la responsabilité de ceux qui dominaient la vie politique, médiatique et intellectuelle de ces années 1990. Leur règne durait déjà depuis une décennie et ne commencerait à être contesté qu’au début des années 2000, jusqu’à se ré...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Plaidoyer pour un (authentique) service public de l’énergie
Plaidoyer pour un (authentique) service public de l’énergie Abonnés

Fin connaisseur du métier de l’énergie, Philippe Boineau se méfie du discours creux, voir fallacieux, des fournisseurs privés de gaz et d’électricité qui se proclament “leaders de la transition environnementale”. Et défend le “Programme progressiste de l’énergie” (1) proposé par la CGT pour faire renaître un service public de l’énergie qui assumerait la nécessité du nucléaire et serait placé sous le contrôle du peuple souverain.

commentaire
Nucléaire et écologie: pourquoi ce n’est pas incompatible
Nucléaire et écologie: pourquoi ce n’est pas incompatible Abonnés

Loin des raccourcis et de croyances, Gérard Michel pose de la manière la plus scientifique possible la question de l’énergie nucléaire et sa place au cœur de notre civilisation techno-industrielle.

commentaire
Journal de l'anagramme
Journal de l'anagramme Abonnés

ANAGRAMME : n. f. du grec anagramma, renversement de lettres. Dans son journal de l’anagramme, l’écrivain Jacques Perry-Salkow, amoureux de la langue française, digne héritier de Georges Perec, nous propose de déconstruire les mots de l’actualité et de les reconstruire pour en révéler leur sens caché. Un exercice aussi diffifficile que jubilatoire.

commentaire