Menu
revue
Société
Polygamie : une omerta française Abonnés

Dans son projet de loi « confortant les principes républicains », le gouvernement semble reconnaître que la polygamie relève de mœurs incompatibles avec les principes républicains. Il était temps ! Car depuis des décennies, nos institutions se montrent très accommodantes avec ce phénomène séparatiste et phallocratique, principalement lié à l’immigration sahélienne.

Polygamie : une omerta française

La polygamie est bel et bien installée en France. Tout fonctionnaire œuvrant sur le terrain le sait, tout comme il sait qu’elle fait l’objet d’une puissante omerta. Évoquer le taux de délinquance chez les garçons issus de ces familles, parler des femmes qui accouchent plusieurs fois dans l’année sous couvert d’une seule carte Vitale, ou des musulmanes en tenue rigoriste qui bénéficient de l’Allocation de soutien familial (ASF) ne se fait qu’à l’abri des oreilles. Nos institutions en effet semblent régies par une idéologie multiculturaliste selon laquelle, paradoxalement, la contradiction entre les cultures serait impossible.

Le phénomène polygame en France, comme l’immigration africaine musulmane à laquelle il est essentiellement lié, n’est...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Plaidoyer pour un (authentique) service public de l’énergie
Plaidoyer pour un (authentique) service public de l’énergie Abonnés

Fin connaisseur du métier de l’énergie, Philippe Boineau se méfie du discours creux, voir fallacieux, des fournisseurs privés de gaz et d’électricité qui se proclament “leaders de la transition environnementale”. Et défend le “Programme progressiste de l’énergie” (1) proposé par la CGT pour faire renaître un service public de l’énergie qui assumerait la nécessité du nucléaire et serait placé sous le contrôle du peuple souverain.

commentaire
Nucléaire et écologie: pourquoi ce n’est pas incompatible
Nucléaire et écologie: pourquoi ce n’est pas incompatible Abonnés

Loin des raccourcis et de croyances, Gérard Michel pose de la manière la plus scientifique possible la question de l’énergie nucléaire et sa place au cœur de notre civilisation techno-industrielle.

commentaire
Journal de l'anagramme
Journal de l'anagramme Abonnés

ANAGRAMME : n. f. du grec anagramma, renversement de lettres. Dans son journal de l’anagramme, l’écrivain Jacques Perry-Salkow, amoureux de la langue française, digne héritier de Georges Perec, nous propose de déconstruire les mots de l’actualité et de les reconstruire pour en révéler leur sens caché. Un exercice aussi diffifficile que jubilatoire.

commentaire