Menu
revue
Edito
Une politique de civilisation Abonnés

De la Mésopotamie antique jusqu'à nos jours, le processus est connu : les civilisations naissent, prospèrent, et meurent. La nôtre ne fera a priori pas exception. La solution : une véritable politique de civilisation, qui puisse concilier aussi bien nos fondations judéo-chrétiennes que les corrections apportées par les Lumières. L'édito de Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire.

Une politique de civilisation


Qu’elle soit de droite ou de gauche, la philosophie de l’Histoire en France est imprégnée de mythologie marxiste qui emprunte sa logique au christianisme : un paradis aux origines, la société d’abondance ; un péché originel, la création de la propriété privée ; une vie peccamineuse, la misère du plus grand nombre ; l’espoir d’un salut via la venue de deux messies, Marx pour la théorie, Lénine pour l’action ; le sang versé pour la rédemption, la révolution ; l’espoir d’un monde débarrassé du mal, la société socialiste ; la parousie permettant l’avènement et le règne de la justice sur terre, le communisme réalisé. Voilà pourquoi Alain Badiou, le dernier dinosaure marxiste-léniniste français, version maoïste, aime tant saint Paul !

Il faut dé...

0 commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Rehabiliter l'assimilation
Rehabiliter l'assimilation Abonnés

Dans son dernier essai, Le Rêve de l'assimilation – De la Grèce antique à nos jours, Raphaël Doan, jeune prodige de la politique, se penche sur la conception de l'assimilation au sein de six civilisations distinctes : la Grèce antique, l'Empire romain, le monde arabe médiéval, la France d'avant la décolonisation, le Japon colonial et les États-Unis. Un panorama percutant et érudit, dont chaque page nous renvoie aux problèmes qui agitent la société française contemporaine.

commentaire
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration
Que faire pour une France souveraine en matière d'immigration Abonnés

En matière d’immigration, il n’existe hélas pas de chemin strictement vertueux, magique, qui ne léserait personne. Armés de ce constat, il faut tenter de répondre de la manière la plus raisonnable et décente aux différents volets du problème, guidés par le souci d’efficacité et l’intérêt général. Le président du mouvement République souveraine résume ici ses propositions.

commentaire
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne
L'immigrationnisme, une ruse de la raison européenne Abonnés

Du point de vue des élites européennes, l’immigration incontrôlée représente une aubaine permettant d’affaiblir le sentiment national au sein des États et de fluidifier le marché du travail. Seulement, comment faire passer la pilule ? Comment interdire toute objection ? Par l'argument éthique, pardi ! Sachant que l'effet devient imparable dès lors que l'on agite l'épouvantail hitlérien et le croque-mitaine colonial.

commentaire