Menu
revue
Ecologie
Pour une alternative au catastrophisme Abonnés

Dans son dernier essai (Les Sept Écologies, éd. de L’Observatoire), Luc Ferry dresse une cartographie des grandes tendances actuelles de la pensée écologique. Un ouvrage « boussole », pour reprendre une métaphore kantienne familière à l’auteur, qui nous alerte contre « l’écologie punitive » et prend parti pour le courant écomoderniste.

Pour une alternative au catastrophisme

F.P. :
Pourquoi rouvrir le dossier de l’écologie trente ans après Le Nouvel Ordre écologique consacré au même sujet en 1992 ? La situation a-t-elle tant changé ?

LUC FERRY :
Oui bien sûr, la situation a beaucoup changé. Lorsque j’ai introduit en 1992 les catégories fondamentales de l’écologie politique qui à l’époque nous venaient d’Allemagne, c’était clairement l’opposition de deux grands courants, celui des Fundi et celui des Realo, qui dominait le paysage. Sous un autre vocable, on retrouvait en Amérique du Nord la même scission entre les Deep Ecologists (écologistes « profonds », équivalents des Fundi allemands) et des Shallow Ecologists (écologistes « de surface », analogues des Realo). En 1992, c’était la première fois en France qu’on...

commentaireCommenter

Vous aimerez aussi

Théorie du bourreau
Théorie du bourreau Gratuit

La dynamique n'est pas bonne : le fort se passe très bien de justice, et le juste renonce à la force. Devant cet inquiétant constat, Michel Onfray, co-fondateur de Front Populaire, présente quelques pistes de réflexion philosophiques pour rendre au peuple les clefs de sa propre défense. Pas de survie sans souveraineté. 

commentaire
Chine : La société du troisième oeil
Chine : La société du troisième oeil Abonnés

En Chine, un système d’espionnage à grande échelle a été mis en place grâce aux nouvelles technologies numériques et au prétexte de rendre la société plus juste et plus sûre. Des méthodes liberticides qui frappent à nos portes et montrent que les limites éthiques de l’intelligence artificielle ont d’ores et déjà été atteintes.

commentaire
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ?
Faut-il envoyer l'armée dans les banlieues ? Abonnés

Signée en avril dernier par des milliers de militaires à la retraite, une tribune s’inquiète d’un risque en France de guerre civile, au cours de laquelle l'armée serait conduite à intervenir. Nous avons proposé à son rédacteur de débattre avec le président du mouvement République souveraine.

commentaire